Cuba : John Kerry inaugure en grande pompe l'ambassade américaine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
En 1961, la rupture entre les Etats-Unis dirigés par JFK et le leader cubain Fidel Castro avait été très brutale dans un contexte de guerre froide.
En 1961, la rupture entre les Etats-Unis dirigés par JFK et le leader cubain Fidel Castro avait été très brutale dans un contexte de guerre froide.
©

Cuba Libre

Cuba : John Kerry inaugure en grande pompe l'ambassade américaine

Le secrétaire d'Etat américain veut créer l'événement à l’occasion de la première visite d'un chef de la diplomatie américiane sur l'ile depuis 1961 et poursuit la volonté de rapprochement de Barack Obama et Raul Castro.

John Kerry est la premier chef de la diplomatie américaine à se rendre à Cuba depuis 1961 et sa visite doit constituer un événement pour l'administration Obama. Le secrétaire d'Etat américain se rend vendredi 14 août à La Havane, pour inaugurer l'américaine dans la capitale cubaine et officier le rapprochement diplomatique. Le 17 décembre dernier, Barack Obama et Raul Castro annonçaient  simultanément au monde entier leur volonté commune de rétablir des relations diplomatique.

John Kerry représentera Obama qui ne s'est pour l'instant jamais rendu sur l'île. L'inauguration est chargée  de symboles puisque les trois Marines qui avaient retiré le drapeau de l'ambassade en 1961 se chargeront de hisser la bannière étoilée. Mark Toner, pote parole du département d'Etat a rappelé la nécessité d'établir "un processus de normalisation "entre les deux Etats. Les Etats-Unis veulent marquer l'événement bien que les relations diplomatiques ont été officiellement rétablies le 20 juillet 2015.

En 1961, la rupture entre les Etats-Unis dirigés par JFK et le leader cubain Fidel Castro avait été très brutale dans un contexte de guerre froide. Le rapprochement diplomatique est très intense ces derniers mois, avec notamment la visite surprise de Barack Obama dans une église cubaine de Miami fin juin ou encore la volonté d'American Airlines de rouvrir au plus vite la liaison Miami-La Havane. Kerry devrait également rencontrer des dissidents et évoquer les sujets polémiques comme le respect des droits de l'homme à Cuba ou le désengagement de Guantanamo.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !