Crise des migrants : l'Allemagne a accueilli 15 000 réfugiés en deux jours | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crise des migrants : l'Allemagne a accueilli 15 000 réfugiés en deux jours
©Reuters Pictures

La fin d'un long périple

Crise des migrants : l'Allemagne a accueilli 15 000 réfugiés en deux jours

15 000 migrants sont parvenus à trouver refuge en Allemagne, pour certains, après un voyage périlleux d'un mois et demi.

Alors que l'Europe rencontre sa pire crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne a assoupli ses règles d'accueil pour les migrants Syriens et assuré qu'elle ne les renverrait pas vers leur point d'entrée en Europe. Mieux que ça, l'Allemagne a accueilli pas moins de 15 000 migrants ce week end, dont quelques milliers de Syriens. Venus par milliers de Hongrie et d'Autriche, les migrants ont enfin pu fouler le sol de Berlin et découvrir l'accueil chaleureux que leur ont réservé les Allemands. Après un périple, pour certains qui a duré plus d'un mois et demi, les migrants ont pu manger, récupérer quelques vêtements et même recevoir des jouets et un peu d'argent de la part des citoyens.

Bloqués à la gare de Budapest dans des conditions de survie abominables, ces milliers de migrants ont pu profiter des bus et des trains affrétés par le gouvernement hongrois pour les emmener vers les pays voisins. Pour ces 15 000 migrants, leur arrivée à Berlin marque le début d'une nouvelle vie loin de la guerre qui frappe la Syrie ou l'Irak et tous ont été emmenés vers les premiers centres d'accueil.

Comme le rapporte Le Point, la plupart de ces réfugiés ont été étonnés et émus de recevoir tant de considération à leur arrivée en Allemagne. "Les gens nous traitent tellement bien ici, ils nous traitent comme des êtres humains, ce n'est pas comme en Syrie", à confié Mohammad, un réfugié de 32 ans de la ville syrienne dévastée de Qousseir. 

Les initiatives de soutien à l'encontre des migrants se multiplient depuis la diffusion de la photo du corps du petit Aylan kurdi, retrouvé mort sur une plage en Turquie et les sociétés civiles de l'Union européenne, semblent dans leur ensemble, prêtes à venir en aide aux réfugiés. Lors de la prière de l'Angélus le 6 septembre dernier, le Pape François a appelé les paroisses de toute l'Europe à accueillir au moins une famille de migrants chacune. A noter qu'il en existe au moins 50 000 rien qu'en Italie, en Allemagne et en France. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !