Crise des agriculteurs : des centaines de plaintes déposées partout en France après les nombreuses dégradations | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Crise des agriculteurs : des centaines de plaintes déposées partout en France après les nombreuses dégradations
©Reuters

Aïe !

Crise des agriculteurs : des centaines de plaintes déposées partout en France après les nombreuses dégradations

Le préfet de Bretagne a estimé à hauteur de 900 000 euros la dégradation d’une route dans le Finistère.

Les manifestations des agriculteurs survenues cet été ont fait de nombreux dégâts, notamment en Basse-Normandie et en Bretagne, où ont été organisés les plus importants rassemblements. Selon les parquets de Caen (Calvados) et de Coutances (Manche), les dégradations perpétrées par les manifestants auraient fait l'objet de 80 actions en justice. Ainsi, le parquet de Caen aurait recensé 38 plaintes liées aux manifestations des agriculteurs, allant de tentatives d’extorsion de fonds (dans des supermarchés) au "dépôt d’immondices" en passant par des menaces de crime et d’outrage envers la police. Le préjudice total serait évalué à 2,2 millions d'euros. Le Parquet de Coutances lui, a recensé 43 plaintes, pour les mêmes motifs.

De son côté, le préfet de Bretagne avait expliqué début septembre, avoir dénombré 471 faits de "destruction, d’atteintes à des biens publics et privés" entre les mois de juin et août. Au total, 214 plaintes auraient été déposées. Ce dernier a estimé à hauteur de 900 000 euros, la dégradation d’une route dans le Finistère et annoncé que la destruction de produits dans un supermarché en Ille-et-Vilaine aurait engendré 50 000 euros de pertes. Les agriculteurs ont manifesté et mené de lourdes opérations de blocage dans les grandes villes de France pendant deux mois. L'objectif ? Appeler l'Etat à augmenter les prix de vente de la viande et des produits laitiers, afin de rentrer dans leurs dépenses de production. Les agriculteurs réclamaient également que l'étiquetage pour indiquer la provenance des produits devienne obligatoire. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !