Crédit Suisse : plusieurs milliers de comptes bancaires non déclarés au fisc | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Crédit Suisse : plusieurs milliers de comptes bancaires non déclarés au fisc
©Reuters

Justice

Crédit Suisse : plusieurs milliers de comptes bancaires non déclarés au fisc

Une enquête a été ouverte en France pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

Une enquête a été ouverte en France contre le Credit Suisse pour blanchiment aggravé de fraude fiscale, a annoncé ce vendredi 31 mars le Parquet national financier (PNF). La deuxième banque suisse est soupçonnée d'avoir aidé des dizaines de personnes à frauder le fisc. Ainsi, des perquisitions et des auditions ont été menées jeudi et vendredi sur l'ensemble du territoire français.

L'enquête ouverte le 25 avril du chef de blanchiment aggravé de fraude fiscale a mis au jour plusieurs milliers de comptes bancaires ouverts en Suisse et non déclarés par leurs titulaires auprès de l'administration fiscale française, précise le communiqué du PNF. Des enquêtes ont aussi été ouvertes aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Australie.

55 000 comptes suspects

Aux Pays-Bas, les autorités néerlandaises ont indiqué que l’enquête portait sur des "dizaines de personnes, suspectées de fraude fiscale et de blanchiment, et soupçonnées d’avoir caché des millions d’euros aux autorités en les plaçant sur des comptes ouverts auprès d’une banque suisse", sans toutefois la nommer. Le gouvernement néerlandais a signalé aux pays concernés l’existence de 55 000 comptes suspects gérés par cette banque, dont 3 800 en lien avec les Pays-Bas. Dans le pays, deux personnes ont été arrêtées, tandis que des lingots d’or, des toiles de maître et de l’argent liquide ont été saisis.

À Londres, un porte-parole de la direction des impôts britanniques a confirmé l’ouverture d’une enquête criminelle pour évasion fiscale et blanchiment, mais évoque simplement une "institution financière", sans citer la banque suisse. L’enquête viserait des cadres de l’institution, et "un certain nombre de clients".

In fine, l’Australie a également publié un communiqué révélant que plus de 340 Australiens, en lien avec des banquiers suisses, sont dans le collimateur des autorités fiscales.

La banque se défend

Ce n'est pas la première fois que Credit Suisse se trouve impliqué dans ce type d'affaire. En 2014, la banque avait accepté de payer une amende de 2,4 milliards de dollars au ministère de la Justice américain, qui le poursuivait pour aide à l'évasion fiscale.

Cette fois, elle compte, semble-t-il, bien se défendre. Dans un communiqué, Credit Suisse affirme avoir rompu toute relation avec les clients "non conformes" sur le plan fiscal. L'établissement bancaire précise aussi avoir mis en place pour ses sites européens l'échange automatique de renseignement en matière fiscale, mettant de facto fin au secret bancaire.

Lu sur 20 Minutes

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Amende record de 2,6 milliards de dollars pour Credit Suisse... et les 9 autres infos éco du jourMéga amende pour Crédit Suisse aux Etats-Unis... et méga leçon pour la France : pourquoi l’approche idéologique française sur la fraude fiscale ne fait pas le poids face au pragmatisme américainEvasion fiscale : Crédit suisse reconnaît avoir aidé ses clients à mentir au fisc américain et accepte de payer une amende record

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !