Crash du vol AH 5017 d'Air Algérie : un tir de missile venu du sol est "improbable et impossible" selon Cuvillier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crash du vol AH 5017 d'Air Algérie : un tir de missile venu du sol est "improbable et impossible" selon Cuvillier
©

En savoir plus

Crash du vol AH 5017 d'Air Algérie : un tir de missile venu du sol est "improbable et impossible" selon Cuvillier

Sur France 2 ce vendredi matin, le ministre de Transports a indiqué aussi qu'il "est fort improbable, voire impossible qu'il y ait des survivants".

L'enquête va démarrer au lendemain du crash du vol AH 5017 d'Air Algérie qui a probablement causé la mort des 116 passagers à bord. Ce vendredi matin sur France 2, Frédéric Cuvillier a confirmé qu'il "est fort improbable, voire impossible qu'il y ait des survivants". Il a aussi indiqué que l'épave "désintégréeé" de l'appareil a été localisée à 50 kilomètres au nord de la frontière du Burkina Faso, dans la zone malienne de Gossi.

Cette découverte a été faite "lors d'une mission de reconnaissance d'un drone militaire Reaper de l'armée de l'air, puis de compagnies héliportées déplacées sur site" a dit le ministre des Transports. "Il semblerait que les débris soient concentrés, ce qui veut dire que les boîtes noires seront facilement retrouvées" a-t-il indiqué. 

Revenant sur ce qui s'est passé en Ukraine la semaine passée, il a expliqué que pour l'avion d'Air Algérie, il était "improbable et impossible" qu'il s'agisse d'un tir de missile venu du sol et donc, que l'hypothèse terroriste n'est pas prioritaire. Selon lui, l'enquête devrait avancer assez rapidement. Selon les premières constations, une forte odeur de kérosène règne sur les lieux du crash. 

A LIRE AUSSI - Crash du vol AH5017 : l'épave "désintégrée" de l'avion retrouvée, le travail des enquêteurs commence

Lu sur francetvinfo.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !