Crash de l'A320 : Andreas Lubitz avait eu des tendances suicidaires dans le passé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crash de l'A320 : Andreas Lubitz avait eu des tendances suicidaires dans le passé
©Reuters

Révélations en pagaille

Crash de l'A320 : Andreas Lubitz avait eu des tendances suicidaires dans le passé

C'est ce que le procureur de Düsseldorf a confié ce lundi à l'issue d'une conférence de presse.

Les révélations se poursuivent sur Andreas Lubitz, soupçonné d'avoir volontairement crashé l'Airbus A320 mardi dans les Alpes. Ces derniers jours, plusieurs sources avaient indiqué que le jeune copilote de la Germanwings était dépressif et qu'il avait caché cet état à son employeur. Ce lundi, nouvelles informations faites par le procureur de Düsseldorf, en Allemagne. 

En effet, selon lui, le copilote a eu des tendances suicidaires dans le passé, mais pas lors de ses récentes visites médicales. "Le copilote a été en traitement psychothérapeutique pour des tendances suicidaires il y a de nombreuses années, avant l'obtention de son permis de pilotage" a indiqué Ralf Herrenbrück.

Toutefois, le procureur a précisé que le jeune homme allait mieux et que les dernières consultations médicales "n'ont pas attesté de tendance suicidaire ou d'agressivité à l'égard d'autrui" récemment. "Nous n'avons pas retrouvé de lettre d'aveu, ni de revendication. Nous n'avons pas d'indice quant aux motivations" a encore noté le procureur.

L'enquête se poursuit. En France, l'authentification des corps a commencé. 78 ADN distincts des 150 passagers qui ont péri dans le drame, ont pu être isolés. L'identification des corps prendra encore des semaines.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !