Covid-19 : Jean Castex prolonge le confinement "au moins pour les 15 prochains jours" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Jean Castex confinement coronavirus conférence de presse
Jean Castex confinement coronavirus conférence de presse
©ludovic MARIN / POOL / AFP

"L’ennemi ce n’est pas l’Etat, c’est le virus"

Covid-19 : Jean Castex prolonge le confinement "au moins pour les 15 prochains jours"

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé ce jeudi 12 novembre à 18h pour faire le point sur la pandémie de Covid-19 et sur la stratégie du gouvernement. De nombreux ministres ont dévoilé de nouveaux dispositifs d’aides pour certains secteurs concernés par la crise sanitaire.

Pour faire face à la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, un reconfinement national est en place depuis le 30 octobre et jusqu'au 1er décembre au minimum. Durant sa conférence de presse de ce jeudi 12 novembre, Jean Castex a précisé que le confinement allait être prolongé "au moins pour les 15 prochains jours".

"La pression sur notre système hospitalier s'est fortement accrue et met nos soignants dans une tension extrême. Nous l'avions anticipé, tout l'enjeu est d'y faire face. Nous comptons une hospitalisation toutes les 30 secondes et une admission en réanimation toutes les 3 minutes. 40% des personnes admises en réanimation ont moins de 65 ans. (…) Au cours des deux derniers mois, nous avons connu plus de 10.000 décès supplémentaires. (...) En France, un décès sur quatre est dû à cette maladie aujourd'hui. (…) Il serait irresponsable d'alléger ou de lever le dispositif. Nous avons décidé de maintenir inchangées au moins pour les 15 prochains jours les règles du confinement. Nous devons évidemment continuer à apporter un soutien économique massif à tous les commerces et toutes les entreprises qui ont été contraints de fermer".

Les commerces fermés ne pourront donc pas rouvrir d'ici là.

Jean Castex a tenu à alerter sur la situation délicate de la fin de l’année. "Il ne serait pas raisonnable d'espérer passer de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon du 31 décembre. Notre objectif est bien de pouvoir" rouvrir les commerces avant les fêtes de fin d'année.

Des premières mesures d’allègement pourraient intervenir à compter du 1er décembre.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a précisé lors de cette conférence de presse que les aides pour les commerces fermés continueront à s'appliquer dans les prochaines semaines :

"Les aides continueront de s'appliquer dans les 15 jours à venir. Les commerçants fermés ont le droit à une aide qui peut aller jusqu'à 10.000 euros, ils ont droit à l'activité partielle, à l'exonération de charges sociales et au report de remboursement de prêt garanti par l'Etat".

Selon Olivier Véran, le ministre de la Santé, "nous ne sommes pas encore au pic mais nous pourrions l'atteindre dans les prochains jours".

Le ministre de la Santé a rappelé que 2,2 millions de tests PCR sont réalisés chaque semaine. Selon Olivier Véran, "la France reste le pays d'Europe qui teste le plus, avec l'Angleterre et l'Allemagne".

Les frais de transport et d'hébergement d'un accompagnant d'un patient transféré seront mis en place.

Une commande supplémentaire de 20 millions de tests antigéniques a été passée, selon Olivier Véran.

Jean Castex a demandé à la ministre du Travail, Elisabeth Borne, de proposer aux partenaires sociaux de reconduire le dispositif de droit à l'assurance chômage pour les chômeurs qui sont aujourd'hui en fin de droits, le temps du confinement.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a précisé qu’un mécanisme exceptionnel allait être mis en place sur la question des loyers des commerces :

"Nous mettrons en place dans le budget 2021, un crédit d'impôt de 50% du montant des loyers pour tous les bailleurs qui renoncent aux loyers du mois de novembre pour les entreprises qui ont jusqu'à 250 salariés et qui sont fermées. Les commerces fermés administrativement ont droit à une aide jusqu'à 10.000 euros, l'activité partielle, l'exonération des charges sociales".

Ainsi, un petit bailleur qui pour compléter sa retraite touche un loyer de 600 euros touchera 300 euros de crédit d'impôt et le locataire ne payera pas de loyers, selon l’exemple le ministre.

Près de 1.600 étudiants seraient recrutés, de novembre à janvier, pour accompagner dans les universités "les étudiants de première année" et les étudiants "les plus en difficulté".

Chacune des 800 cités universitaires disposeront de deux référents étudiants pour "renforcer le travail des Crous".

1.200.000 tests antigéniques seront déployés la semaine prochaine dans les établissements scolaires pour tester le personnel, selon les précisions du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Jean Castex a réaffirmé la mobilisation du gouvernement face à la crise sanitaire lors de cette conférence de presse :

"Mon devoir est de vous protéger contre le virus et ses ravages, contre le terrorisme, contre le chômage créé par la crise sanitaire. Le gouvernement et moi-même sommes mobilisés 24h/24 et sept jours sur sept. […] Le propre de cette crise c'est qu'elle nous donne à toutes et à tous un acteur de la lutte contre l'épidémie. Car nul ne peut se croire invincible ou épargné. Nous constatons des évolutions positives, ces évolutions ne justifieraient pas d'un durcissement des mesures mais elles sont trop fragiles et récentes pour être allégées. Je n'ignore rien des polémiques ou des contestations. Mais ne nous y trompons pas, l'ennemi ce n'est pas l'Etat, c'est le virus. […] Grâce à nos efforts collectifs, grâce aux perspectives qu'ouvrent l'arrivée du vaccin, je suis sûr que nous surmonterons cette épreuve douloureuse et inédite. J'espère que nous pourrons passer des fêtes de fin d'année dans la sérénité".

Depuis le 30 octobre, près de 580.000 contrôles ont été effectués, pour 88.455 verbalisations, dont environ 300 concernent des ouvertures irrégulières d'établissements recevant du public.

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !