Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Printemps et confinement

Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a invité les Français à respecter scrupuleusement le confinement dans les prochaines semaines et à ne pas "partir en vacances".

Alors que le confinement a débuté le 17 mars en France, Christophe Castaner a tenu à rappeler un message essentiel. Le ministre de l’Intérieur, invité sur LCI, a invité les citoyens à respecter les mesures de confinement alors que les vacances scolaires de printemps vont débuter à la fin de la semaine pour les écoliers de la zone C.

Christophe Castaner a tenu à rappeler aux Français que les congés de printemps ne doivent pas être synonymes de départs en vacances :

"On ne part pas en vacances pendant la période de confinement".

Les vacances pour les écoliers de la zone C (académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles) vont en effet débuter à la fin de la semaine. 

Ces « congés » de printemps vont s’achever le 27 avril pour les écoliers de la zone B (académies d'Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg). 

Le ministre de l'Intérieur a également précisé que 5,8 millions de contrôles ont été réalisés et 359.000 amendes ont été données depuis le début du confinement. Les contrôles devraient être renforcés sur les routes et sur les axes de départs en vacances dans les prochains jours et les prochaines semaines.

BFMTV et LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !