Covid-19 : ce que l'on sait de la nouvelle variante détectée au Royaume-Uni | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Covid-19 : ce que l'on sait de la nouvelle variante détectée au Royaume-Uni
©JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Mutation

Covid-19 : ce que l'on sait de la nouvelle variante détectée au Royaume-Uni

Cette variante inédite du virus a été identifiée chez plus de 1 000 personnes, en particulier dans le sud de l'Angleterre.

"C'est avec le cœur lourd que je dois vous dire que nous ne pouvons pas laisser Noël se dérouler comme prévu", a déclaré le Premier ministre britannique, Boris Johnson ce samedi 19 décembre en annonçant le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre. Cette décision vise à juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du coronavirus. La Belgique a annoncé l'arrêt des vols entre les deux royaumes et les trajets en Eurostar ont également été suspendus.

Cette nouvelle variante du virus aurait contaminé plus d'un millier de malades en quelques jours, a annoncé Boris Johnson. "Il semble que cette propagation est désormais alimentée par une nouvelle variante du virus", qui se transmet "bien plus facilement", a-t-il dit.

Elle fait actuellement l'objet d'enquêtes de la part des agences de santé publique britanniques pour connaître les effets de cette mutation sur le vaccin ou sur les traitements. "Rien n'indique pour le moment que cette nouvelle souche cause un taux de mortalité plus élevé (...), mais des travaux urgents sont en cours pour confirmer cela", a déclaré samedi le médecin-chef de l'Angleterre, Chris Whitty, dans un communiqué. "Rien ne suggère que les symptômes soient différents, que les tests soient différents ou que le résultat clinique soit différent pour cette variante", a-t-il ajouté.

De son côté, le consortium scientifique britannique COG-UK explique qu'"il n'y a actuellement aucune preuve que cette variante (ou toute autre étudiée à ce jour) ait un impact sur la gravité de la maladie, ou qu'elle rende les vaccins moins efficaces, bien que ces deux questions nécessitent des études supplémentaires".

De précédentes mutations du SARS-CoV-2 ont déjà été observées et signalées dans le monde. "Il se trouve juste que cette variante a un peu plus de mutations que la plupart des autres variantes", a expliqué Chris Whitty. "C'est la raison pour laquelle nous l'avons prise particulièrement au sérieux."

FranceTVinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !