Covid-19 : un nouveau variant en Bretagne qui passerait inaperçu lors d'un test virologique nasal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Test coronavirus
Test coronavirus
©RONNY HARTMANN / AFP

Coronavirus

Covid-19 : un nouveau variant en Bretagne qui passerait inaperçu lors d'un test virologique nasal

La Direction générale de la santé indique que ce variant discret n'est pas plus contagieux ou plus grave

À la suite de l’identification par séquençage, en Bretagne, d’un nouveau variant, les autorités sanitaires mettent en place les mesures de surveillance et d’accompagnement nécessaires indique un communiqué de la Direction Générale de la Santé (DGS).

Ce nouveau variant a été détecté dans le cadre d’un cluster au centre hospitalier de Lannion, dans les Côtes d’Armor. Le 13 mars, 79 cas ont été identifiés, dont 8 cas porteurs du variant, confirmés par séquençage précise la DGS.

Plusieurs patients présentant des symptômes typiques suggérant une infection par le SARS-CoV-2 mais un résultat de test RT-PCR négatif sur des échantillons nasopharyngés et pour lesquels le diagnostic a pu être fait par la sérologie ou la réalisation de RT-PCR sur des prélèvements respiratoires profonds.

Le communiqué ajoute : "Les premières analyses de ce nouveau variant ne permettent de conclure ni à une gravité ni à une transmissibilité accrues par rapport au virus historique. Des investigations approfondies sont en cours, afin de mieux connaître ce variant et son impact. Des expérimentations vont également avoir lieu afin de déterminer comment ce variant réagit à la vaccination et aux anticorps développés lors de précédentes infections. Enfin, les autorités internationales sont informées de la découverte de ce variant."

Un dispositif de surveillance particulier a été mis en place dans une zone géographique comprenant Lannion, Guingamp, Saint-Brieuc et Morlaix. La direction générale de la santé a également prévenu l’ensemble des établissements de santé et des professionnels de santé afin de les sensibiliser à la surveillance de ce variant.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !