Covid-19 : Olivier Véran annonce que les autotests arriveront en pharmacie le 12 avril | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Covid-19 : Olivier Véran annonce que les autotests arriveront en pharmacie le 12 avril
Covid-19 : Olivier Véran annonce que les autotests arriveront en pharmacie le 12 avril
©PAUL ELLIS / AFP

Nouvel atout contre la pandémie

Covid-19 : Olivier Véran annonce que les autotests arriveront en pharmacie le 12 avril

Ces tests par auto-prélèvement nasal étant des produits de santé, ils ne seront pas disponibles en grande surface, selon les précisions du ministre de la Santé, Olivier Véran.

La Haute Autorité de santé (HAS) a donné son feu vert pour le déploiement des autotests pour dépister la Covid-19. Dans son avis publié le 16 mars, elle précise que tout autotest positif doit ensuite faire l'objet d'une confirmation par test RT-PCR, notamment pour pouvoir le comptabiliser comme cas positif et pour caractériser un éventuel variant.

Les autotests de dépistage pour la Covid-19 seront donc disponibles en pharmacie à partir du 12 avril, selon les précisions ce vendredi du ministre de la Santé, Olivier Véran, dans le cadre d’un entretien accordé au média en ligne Brut et diffusé en direct sur Facebook.

« A partir du 12 avril, les pharmacies pourront vendre des autotests à ceux qui souhaitent en acheter ».

Selon Olivier Véran, « ce sera un complément utile » par rapport aux autres méthodes de dépistage et de test.

Olivier Véran a précisé que, ces autotests étant considérés comme « un produit de santé », ils ne seront pas disponibles en grande surface. Ils doivent être vendus par des professionnels de santé, capables d'expliquer leur fonctionnement.

Ces tests par auto-prélèvement nasal sont un peu plus faciles et moins désagréables que les tests naso-pharyngés profonds, la méthode de référence pour les tests RT-PCR et antigéniques actuels.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !