Covid-19 : La décrue se poursuit en Île-de-France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Covid-19 : La décrue se poursuit en Île-de-France
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Une tendance à confirmer

Covid-19 : La décrue se poursuit en Île-de-France

Du côté du taux d'incidence comme des admissions en réanimation, une légère amélioration s'observe depuis une dizaine de jours en Île-de-France, la première région française frappée par Omicron fin décembre.

Alors la région a été frappée en premier par le variant Omicron, Jean Castex a estimé jeudi lors d’une conférence de presse que la baisse des différents indicateurs est désormais « engagée ». 

Le variant Omicron était majoritaire en Île-de-France depuis la fin du mois de décembre et le taux d’incidence était d’environ 2800 pour 100 000 habitants, avant d’atteindre 4127 le 9 janvier, au pic de la vague. Il baisse désormais tous les jours depuis le 10 janvier, pour finalement s’élever à 3536 ce samedi 22 janvier. Le nombre de cas positifs est lui aussi en baisse. Il était de 72 401 le 9 janvier contre 62 016 le 19 du même mois. 

La tension hospitalière est elle aussi en cours d’atténuation, même si elle est moins flagrante. Les admissions à l’hôpital stagnent autour de 620 après avoir atteint les 630 la semaine dernière. Même constat du côté des réanimations, qui sont passés de 80 à 70 admissions quotidiennes. En revanche, le nombre de personnes hospitalisés augmente toujours, passant de 6670 à 7709 en une semaine. 

Sur l’ensemble du territoire français, les indicateurs sont toujours en hausse, à l’exception des patients en réanimation, des admissions et des soins critiques. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !