Covid-19 : l'extension du pass sanitaire est officiellement prévue pour le 9 août, sous réserve d'une validation du Conseil constitutionnel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s'adresse aux journalistes à l'issue du Conseil des ministres, à Paris, le 28 juillet 2021.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s'adresse aux journalistes à l'issue du Conseil des ministres, à Paris, le 28 juillet 2021.
©Bertrand GUAY / AFP

Lutte contre la 4eme vague

Covid-19 : l'extension du pass sanitaire est officiellement prévue pour le 9 août, sous réserve d'une validation du Conseil constitutionnel

L'extension du pass sanitaire entrera officiellement en vigueur le 9 août en France, sous réserve d'une validation du Conseil constitutionnel. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, s’est exprimé sur la crise sanitaire à l’issue du Conseil des ministres.

Le gouvernement envisage l'entrée en vigueur de la loi sanitaire à partir du 9 août. Une validation du Conseil constitutionnel reste nécessaire. Le pass sanitaire sera donc officiellement requis à partir de cette date. Gabriel Attal, qui s’est exprimé ce mercredi 28 juillet à l’issue du Conseil des ministres,  prévoit une « entrée en vigueur » de l'extension du pass sanitaire « le 9 août », sous réserve d'une validation du Conseil constitutionnel.

Le pass sanitaire permet d'attester d'une vaccination complète ou un test Covid-19 négatif. Il concerne notamment les vols intérieurs, les trajets en TGV, Intercités et trains de nuit, ou bien encore les lieux culturels.

Sur le front de la crise sanitaire, l'état d'urgence vient d'être décrété en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, selon les annonces de Gabriel Attal ce mercredi 28 juillet. Cet état d'urgence sanitaire était déjà en vigueur à La Martinique, La Réunion et la Guyane.

Sur la question de la rentrée scolaire, les élèves non vaccinés seront en distanciel, lors d'un cas de Covid-19 au collège et lycée, selon les précisions du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, dans la matinée. Dans une classe, « ce seront les élèves non vaccinés qui seront évincés mais pas les élèves vaccinés ». En primaire, en cas de cas positif, la classe restera fermée.

Gabriel Attal a aussi tenu à rappeler l’importance de la vaccination face à la 4ème vague du Covid-19 :

« Tous ensemble, nous devons redoubler d'efforts (...) C'est maintenant qu'il faut se faire vacciner. La situation est fragile mais encore contrôlable. (…) 27 000 cas ont été recensés dans la journée d'hier. Si cette progression a pu très largement ralentir ces derniers jours, elle reste très élevée ».

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !