Coupe du monde : en Belgique, l'équipe de football renforce l'unité nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Coupe du monde : en Belgique, l'équipe de football renforce l'unité nationale
©

Tous ensemble

Coupe du monde : en Belgique, l'équipe de football renforce l'unité nationale

La Belgique affrontera l'Argentine à 18h ce soir lors des quarts de finale de la Coupe du Monde. Derrière les joueurs, tout un peuple habituellement divisé a laissé de côté ses querelles et soutien à la fois les Diables Rouges et les Rode Duivels.

Sur les réseaux sociaux, le destin de l'équipe de foot de la Belgique - les Diables rouges, ou Rode Duivels en flamand - passionne les foules du plat pays, qui en oublient jusqu'à leurs querelles linguistiques.
Le hashtag #tousensemble (iedereen mee) est ainsi devenu l'un des plus utilisés dans le pays, à l'occasion du match de ce soir, aux côtés des traditionnels #argbel (Argentine-Belgique) et #belarg. Le sélectionneur de l'équipe belge l'a notamment utilisé pour annoncer à ses abonnés avoir reçu un coup de fil de la famille royale.
La plupart des joueurs de l'équipe sont bilingues, mais ont choisi de tweeter en anglais, à la fois pour satisfaire le public international mais aussi pour ne pas offenser une communauté plus que l'autre.
Même le Premier ministre belge, Elio Di Ruppo, a twetté en anglais, après la victoire des Belges contre l'équipe américaine.
Le match de ce soir est particulièrement important pour la Belgique, qui n'a pas accedé à la demi-finale d'une Coupe du monde depuis 1986. A l'époque, elle avait dû s'incliner contre l'Argentine, qui comptait notamment dans ses rangs Diego Maradona.
Lu sur BBC News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !