Cote de popularité : François Hollande et Manuel Valls en baisse, Marine Le Pen progresse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cote de popularité : François Hollande et Manuel Valls en baisse, Marine Le Pen progresse
©Reuters

Yo-yo

Cote de popularité : François Hollande et Manuel Valls en baisse, Marine Le Pen progresse

Dans un sondage YouGov pour le Huffington Postet i>Télé diffusé ce jeudi, le couple exécutif perd 1 point.

Certains diront que ce n'est pas significatif, que perdre un point dans un sondage n'est pas grave. Certes. Mais les nouveaux résultats de la cote de popularité de François Hollande et de Manuel Valls traduisent leur lente érosion. Alors que la fin de l'été a été calme et que le chômage affiche une stagnation, le couple exécutif voit sa cote baisser. Pas frachement bon signe. Le président est à 19% d'opinions favorables sur son action, Manuel Valls à 28%.

72% des sondés jugent l'action du président défavorablement. 7% ne "savent pas" la qualifier. Quant à l'action du gouvernement, elle recueille 20% (=) d'opinions favorables contre 72% (- 2) d'opinions défavorables. Quant aux préoccupations, elles restent les même, "le chômage, l'emploi" (32%), "l'immigration" (19%) et la protection sociale (9%).

Ce sondage YouGov pour le Huffington Postet i>Télé diffusé ce jeudi, met aussi en lumière la cote des autres personnalités de l'échiquier politique. Et la baisse est quasi générale. Alain Juppé est toujours en tête de ce classement 24% mais perd 6 points. Marine Le Pen progresse quant à elle à 24%, (+ 2). Nicolas Sarkozy arrive en suite (21%, - 3). La première personnalité de gauche est sixième, il s'agit de Ségolène Royal (19%, +1 ). 

Enquête réalisée en ligne selon la méthode des quotas les 26 et 27 août auprès d'un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !