Côte d'Ivoire : la campagne de vaccination contre Ebola a débuté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un agent de santé à l'intérieur d'une tente dans l'unité de traitement d'Ebola en cours de préparation pour accueillir des patients potentiels d'Ebola au CHU de Yopougon, le 17 octobre 2014 en Cote d'Ivoire.
Un agent de santé à l'intérieur d'une tente dans l'unité de traitement d'Ebola en cours de préparation pour accueillir des patients potentiels d'Ebola au CHU de Yopougon, le 17 octobre 2014 en Cote d'Ivoire.
©LES DEUX KAMBOU / AFP

Continent africain

Côte d'Ivoire : la campagne de vaccination contre Ebola a débuté

Les autorités sanitaires ivoiriennes ont été informées samedi de la contamination au virus Ebola d'une jeune fille guinéenne de 18 ans. Les premières vaccinations ont débuté pour endiguer la propagation du virus.

Les vaccinations en Côte d'Ivoire contre le virus Ebola, dont un cas a été détecté la semaine dernière à Abidjan, le premier depuis près de 30 ans, vont débuter ce lundi 16 août, selon les précisions du ministère de la Santé ivoirien et d'après des informations du Figaro.

La Côte d'Ivoire a reçu de Guinée 5.0000 doses de vaccins contre Ebola et « va vacciner » à partir de lundi après-midi « le personnel de santé, les parents proches de la victime et ses contacts », selon les précisions à l'AFP Germain Mahan Séhi, porte-parole du ministère.

Ces vaccinations démarrent après « la formation (...) de plusieurs dizaines d'agents vaccinateurs en présence de cinq experts de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) venus de la Guinée ». Ce pays avait été durement touché de 2013 à 2016 par le virus Ebola.

Ce samedi, les autorités sanitaires ivoiriennes ont donc été informées par l'Institut Pasteur « d'un cas positif de maladie à virus Ebola après examen d'un échantillon prélevé » vendredi « sur une jeune fille âgée de 18 ans de nationalité guinéenne ».

Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, a publié un communiqué :

« Il est extrêmement préoccupant que cette épidémie ait été déclarée à Abidjan, une métropole de plus de quatre millions d'habitants ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !