Corse : assassinat par balles d’un jeune homme proche des nationalistes à Bonifacio | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La Corse est frappée par un nouvel assassinat, le onzième depuis le début de l'année.
La Corse est frappée par un nouvel assassinat, le onzième depuis le début de l'année.
©Flickr / Le Jhe

Meurtre

Corse : assassinat par balles d’un jeune homme proche des nationalistes à Bonifacio

Il s’agit du huitième homicide sur l’île de Beauté depuis le début de l’année 2013.

L’hécatombe se poursuit en Corse. Un nouvel assassinat a en effet eu lieu sur l’île de Beauté. Le batelier âgé d’une vingtaine d’année Jean-Sébastien Gros, frère de Nicolas Gros, un proche de François Santoni, a été tué de trois ou quatre balles vendredi alors qu'il était dans le jardin du domicile familial, situé sur la route de Santa Manza.

Jean-Sébastien Gros a été condamné il y a huit ans à quatre ans de prison pour tentative d’assassinat. Il était en effet accusé d’avoir essayé de tuer en 2003 "Jojo" Cantara, un batelier de Bonifacio connu pour des faits de droit commun. "Jojo" Cantara avait par ailleurs été assassiné l’année d’après sur les quais de la cité corse.

Les premiers éléments de l’enquête confiée à la section de recherches de la gendarmerie indiquent que le ou les tueurs seraient arrivés et repartis à pied.

Le frère de Jean-Sébastien, Nicolas, a lui aussi été tué. Le 26 octobre 2001, ce pâtissier corse âgé de 32 ans a en effet été assassiné alors qu’il venait de monter dans son véhicule dans l’enceinte de sa propriété à proximité de Bonifacio.

Ce proche de François Santoni avait été touché de plusieurs balles de calibre 9 mm.

Le meurtre de Jean-Sébastien Gros est donc le huitième recensé sur l’île depuis le début de l’année 2013. Ainsi, un homme de 22 ans a été tué le 25 mars tandis que Jérôme Salvadori, âgé de 37 ans, est mort le 10 mars après avoir été tué par balle dans la rue centrale du village de Venaco.

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !