Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international
©NICOLAS ASFOURI / AFP

Lutte contre le virus

Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international

L'Organisation mondiale de la santé a corrigé lundi son évaluation de la menace liée au virus, la qualifiant d'"élevée" à l'international et non plus de "modérée".

L'OMS a corrigé lundi son évaluation de la menace liée au coronavirus apparu en Chine, la qualifiant "d'élevée" à l'international et non plus de "modérée". L’Organisation mondiale de la santé a admis avoir fait une "erreur de formulation" dans ses précédents rapports.

Les craintes sont nombreuses à travers la planète face à ce nouveau virus. La Mongolie a décidé de fermer sa frontière avec la Chine. 

Plusieurs pays préparent l’évacuation de leurs ressortissants. Les autorités françaises ont prévu d'organiser une évacuation aérienne de citoyens français depuis la Chine. En France, trois cas ont été confirmés, à Paris et à Bordeaux, les premiers en Europe. Les malades "vont très bien" selon les autorités. 

Selon un nouveau bilan, 81 personnes sont mortes et 2.800 cas ont été confirmés officiellement en Chine. Un premier décès a été recensé à Pékin. Le taux de mortalité du virus serait plus élevé que la grippe mais moins important et inquiétant que celui du SRAS.

Une carte proposée par des universitaires américains permet de suivre l'évolution du virus en temps réel à travers la planète.  

La ville de Wuhan est coupée du monde depuis jeudi suite à la quarantaine mise en place par les autorités chinoises. 

La Bourse de Shanghai, fermée suite aux congés du Nouvel an chinois, a décidé d’étendre de trois jours sa fermeture, jusqu’au 2 février inclus.

Les autorités chinoises sont mobilisées pour endiguer la propagation du virus. Deux hôpitaux sont notamment en cours de construction et devraient être accessibles dans une dizaine de jours.  

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !