Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Sévérité

Corée du Nord : une ex de Kim Jong-Un fusillée à cause d'une sextape

Le groupe dans lequel elle chantait est accusé d'avoir tourné et commercialisé des scènes à caractère sexuel.

Selon le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo, Hyon Song-Wol, chanteuse nord-coréenne et ancienne petite amie de Kim Jong-Un, aurait été exécutée. Le régime accuse l'Unhasu Orchestra, la troupe à laquelle elle appartient, d'avoir tourné et commercialisé des scènes sexuelles, violant ainsi les lois nord-coréennes contre la pornographie.

Arrêtés le 17 août dernier, les douze artistes de la troupe ont été fusillés à la mitrailleuse le 20 août, devant les membres de leurs familles. Ces derniers ont d'ailleurs été envoyés en camps de travaux forcés pour "crime par association". Le groupe, extrêmement populaire au pays, a pourtant produit de nombreux titres patriotiques tels que J'aime Pyongyang ou encore Nous sommes troupes du Parti.

La relation de Kim Jong-Un et Hyon serait vieille d'une dizaine d'années. Face au désaccord de son père, le dictateur aurait rompu pour se marier avec Ri Sol-Ju, une ancienne membre de l'Unhasu Orchestra. Hyon a ensuite épousé un officier mais continuait, selon les rumeurs, à fréquenter Kim Jong-Un. Selon Toshimitsu Shigemura, professeur à l'Université de Tokyo et expert des affaires nord-coréennes interrogé par le Daily Telegraph, la chanteuse a été exécutée pour des raisons politiques : "Si ces personnes ont fait des vidéos pornographiques, il aurait été facile de les faire disparaître dans le système carcéral actuel".

 

Lu sur La Tribune de Genève
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.