Corée du Nord : tir d'un nouveau missile tactique, nouveau signe de défiance de Kim Jong-Un | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Kim Jong-un aurait assisté au tir de missiles
Kim Jong-un aurait assisté au tir de missiles
©Reuters

Provoc'

Corée du Nord : tir d'un nouveau missile tactique, nouveau signe de défiance de Kim Jong-Un

Ce missile "de pointe" aurait été développé sous le contrôle personnel du dirigeant nord-coréen.

La Corée du Sud est inquiète. Les dirigeants ont fait part de leur anxiété après le tir de missile réalisé jeudi par la Corée du Nord. En effet, selon l'agence KCNA, un tir d'un nouveau missile tactique a eu lieu en présence de Kim Jong-Un qui aurait participé personnellement au développement de ce missile "de pointe". Le but était de conforter la "percée" de la Corée du Nord dans ses capacités de défense.

Ce missile tactique serait une nouveauté dans l'arsenal de Kim Jong-Un et il pourrait avoir été acheté aux Russes. KCNA précise que ce le lancement a été fait en mer du Japon (ou mer de l'Est selon les Corées). Le Rodong Sinmun, organe de presse officiel du parti unique nord-coréen, a confirmé le tir de l'engin qui est assimilé à une force de frappe "préventive" du pays.

Les dirigeants sud-coréens ont qualifié ce tir de "provocation irresponsable". La Corée du Nord a répliqué verbalement disant que les forces du pays se tenaient prêtes à lancer une "frappe dévastatrice" en représailles. "Elles n'attendent que l'ordre du commandement suprême" dit le communiqué de KCNA.

Relayé par le site de BFMTV, Yun Duk-Min, spécialiste des questions de sécurité nationale à Séoul, affirme que "la mise au point d'un missile tactique par Pyongyang représenterait, si elle était avérée, une menace militaire manifeste pour la Corée du Sud et les bases américaines sur le sol sud-coréen". Dans les prochains mois, la Corée du Nord pourrait préparer un quatrième essai nucléaire sur son principal site d'expérimentation atomique de Punggye-ri. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !