Corée du Nord : Pyongyang promet de nouveaux essais nucléaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Corée du Nord : Pyongyang promet de nouveaux essais nucléaires
©

Ca va péter

Corée du Nord : Pyongyang promet de nouveaux essais nucléaires

La Corée du Nord a annoncé jeudi son intention de procéder à un nouvel essai nucléaire, sans pour autant donner de calendrier.

"Les satellites et les fusées que nous continuerons de lancer et l'essai nucléaire (...) visent notre ennemi juré, les Etats-Unis." C'est ce qu'a annoncé la Commission de défense nationale dans un message diffusé par l'agence officielle nord-coréenne KCNA. La Corée du Nord a annoncé jeudi son intention de procéder à un nouvel essai nucléaire, sans donner de calendrier, en réponse aux sanctions élargies de l'ONU après le lancement d'une fusée considérée par Washington comme un missile balistique.

Poussé par les Etats-Unis, la Corée du sud et le Japon, le Conseil de sécurité des Nations unies, y compris la Chine, avait voté mardi une résolution imposant des sanctions élargies à l'encontre de Pyonyang à la suite du tir d'une fusée le 12 décembre, en infraction aux précédentes résolutions.

La réponse nord-coréenne ne s'est pas faite attendre : le régime communiste a réaffirmé quelques heures plus tard ses ambitions atomiques et son intention de poursuivre ses essais nucléaires. "Nous allons prendre des mesures concrètes visant à étendre et renforcer nos forces militaires d'autodéfense, y compris la dissuasion nucléaire", avait réagi le ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

De son côté, l'agence de presse sud-coréenne Yonhap citant les services de renseignement sud-coréens, a rapporté que Pyongyang avait achevé les préparatifs techniques en vue d'un essai qui pourrait avoir lieu dans les jours à venir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !