Corée du Nord : Kim Jong-un aurait fait exécuter la famille de son oncle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La famille de Jang Song-thaek a été exécutée
La famille de Jang Song-thaek a été exécutée
©Reuters

Purge

Corée du Nord : Kim Jong-un aurait fait exécuter la famille de son oncle

Toute la famille de Jang Song Thaek, tué en décembre dernier, aurait également été tuée a assuré ce dimanche l'agence de presse Yonhap.

En décembre dernier, un important rebondissement politique s'était déroulé en Corée du Nord. En effet Kim Jong-un avait fait exécuter celui qui était considéré comme le numéro deux du régime : son propre oncle, Jang Song-thaek. "L'accusé est un traître à la nation qui a perpétré des actes factieux contre le parti, et contre-révolutionnaires, afin de renverser la direction de notre parti et de l'Etat et du système socialiste" avait justifié le régime nord-coréen à l'époque. Mais ce dimanche, de nouvelles révélations ont vu le jour. En effet, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, relayée par le Daily Mail, "la plus grande partie des membres de la famille et de l'entourage de Jang Song-thaek a également été mise à mort".

"Des exécutions massives de la famille et des proches de Jang Song-thaek ont eu lieu par ordre du dirigeant Kim Jong-un", a déclaré une source sous couvert d’anonymat, ajoutant que des enfants en bas âge ont fait également l'objet d'exécution. Plus précisément, toujours selon Yonhap, Jang Kye-sun, la sœur de l’ancien numéro deux, et son époux Jon Yong-jin, ambassadeur de Corée du Nord à Cuba, Jang Yong-chol, le neveu de Jang Song-thaek et l'ambassadeur de Corée du Nord en Malaisie, ainsi que les deux fils de ce dernier, ont été tous convoqués au début de décembre de l'année dernière à Pyongyang avant d'être tués. Les fils et filles et même les petits-enfants des deux frères de Jang Song-thaek ont aussi été éliminés.

Certains d'entre eux ont été fusillés devant leurs voisins après avoir résisté à leur arrestation, a noté une autre source, et certains parents par alliance dont la femme de l'ambassadeur en Malaisie ont été épargnés des exécutions et envoyés dans des villages reculés. Une purge à grande échelle en somme.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !