COP21 : les Etats du monde entier adoptent l'accord historique sur le climat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
COP21 : les Etats du monde entier adoptent l'accord historique sur le climat
©Reuters

Consensus

COP21 : les Etats du monde entier adoptent l'accord historique sur le climat

Les 197 pays participants ont validé, à l'unanimité, le projet de lutte contre le changement climatique.

Le coup de marteau de la libération. Il est l'œuvre de Laurent Fabius, qui siffle la fin de la COP21 sur un succès. En assemblée plénière, les 196 délégués ont finalement adopté le texte final, jugé équilibré la plupart des parties, malgré quelques détails de dernière minute à rectifier.

Devant de nombreuses personnalités comme John Kerry ou le très engagé Al Gore, la tension avait été maintenue jusqu'au bout, puisqu'une seule opposition au texte pouvait relancer les négociations. D'ailleurs, l'adoption, prévue à 15h45 a été reportée à 18h pour finaliser les dernières discussions, notamment avec les pays en développement, qui ont donné leur accord dans l'après-midi.

"Alors vous l'avez fait. Vous avez réussi là où il y avait un échec il y a 6 ans" a déclaré François Hollande. "Vous avez réussi alors que le scepticisme était encore élevé. Pour trouver un accord, ambition, universel et contraignant. Je veux vous remercier d'avoir été à la hauteur de la responsabilité qui vous était confiée. Plus tard, nous pourrons évoquer bien des faits, raconter bien des histoires, mais une reviendra : vous pourrez dire, le 12 décembre 2015, nous étions à Paris pour l'accord sur le climat, et vous pourrez en être fiers devant vos enfants et vos petits-enfants."

Désormais, tout reste à faire car si le symbole est fort, il devra être suivi dans les années à venir de la bonne volonté des acteurs, ce que certains observateurs mettent en doute.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !