COP21 : François Hollande veut arracher aux Chinois "un accord global et ambitieux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
COP21 : François Hollande veut arracher aux Chinois "un accord global et ambitieux"
©POOL New / Reuters

Sprint

COP21 : François Hollande veut arracher aux Chinois "un accord global et ambitieux"

En visite officielle en Chine, le président de la République sait que la réussite de la conférence sur le climat dépend en grande partie de la bonne volonté de Pékin.

En décembre, les yeux du monde seront tournés vers Paris où se déroulera la grande conférence sur le climat (COP21). Présentée comme celle qui pourrait tout changer en ratifiant un accord contraignant pour les pays pollueurs, elle ne s'annonce pourtant pas sous les meilleures auspices. Francois Hollande est donc arrivé en Chine pour tenter de convaincre le premier pollueur mondial et ainsi obtenir "un accord global et ambitieux," en décembre prochain.

"L'appui des Chinois est essentiel" a-t-il ainsi expliqué en arrivant ce lundi à Chongqing, dans le sud-ouest du pays. Comme le rappelle le Parisien, le pouvoir local aura peut-être la bonne idée de couper les usines et leur panache de fumée, le temps du passage présidentiel. L'écologie est un sujet sensible en Chine où le gouvernement commence à réagir face au smog ambiant de Pékin ou des problèmes d'eau douce qui touchent le pays. Néanmoins, la croissance reste la priorité dans ce pays et François Hollande devra trouver les arguments justes pour obtenir des concessions de son homologue, Xi Jinping.

Le 30 novembre, plus de 80 chefs d'Etat se réunissent à Paris pour tenter d'arracher un accord qui les fuit et qui limiterait le réchauffement à moins de 2 degrés Celsius, d'ici 2100. Un récent rapport de l'ONU affirmait que les dernières négociations n'étaient pas suffisantes puisqu'elles ne limiteraient le réchauffement qu'à 2,7 degrés. Trop peu.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !