Human Rights Watch épingle les contrôles d'identité en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Human Rights Watch épingle les contrôles d'identité en France
©

Vos papiers !

Human Rights Watch épingle les contrôles d'identité en France

Un rapport de l’association publié ce jeudi, évoque les "abus" de contrôle au faciès.

Ce jeudi, l’association Human Rights Watch (HRW) publie un rapport intitulé "la base de l'humiliation" épinglant la législation française sur les contrôles d’identité. Elle demande au gouvernement d’adopter des réformes pour éviter les "abus".

"Human Rights Watch appelle le gouvernement français à reconnaître les problèmes posés par les pouvoirs conférés pour les contrôles d'identité et à adopter les réformes juridiques et politiques nécessaires pour prévenir le profilage ethnique et les mauvais traitements lors des contrôles", indique le rapport.

"Ce rapport, qui bien sûr ne peut pas s'inscrire dans une démarche scientifique, est une présentation très caricaturale de la police nationale. Il est même choquant quand il est fait référence au profilage ethnique", s'est indigné Pascal Garibian, porte-parole de la police nationale.

Basé sur des entretiens effectués dans les régions de Paris, Lille et Lyon, Human Rights Watch affirme que "des preuves statistiques et des récits indiquent que les jeunes noirs et arabes vivant dans des quartiers économiquement défavorisés sont tout particulièrement et fréquemment la cible de ce type de contrôle, semblant indiquer que la police se livre à un profilage ethnique".

L’association recommande au gouvernement de "condamner publiquement le profilage ethnique" et de "prendre des mesures concrètes".

Une des solutions, selon HRW, pourrait être la mise en place de formulaires "destinés à consigner par écrit tout contrôle d'identité, incluant au minimum le nom et l'âge de la personne contrôlée, le nom et l'unité du policier effectuant le contrôle, ainsi que la base juridique du contrôle".

Lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !