Congrès du PS : Aubry signe une motion commune avec Cambadélis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Congrès du PS : Aubry signe une motion commune avec Cambadélis
©Reuters

Sur le fil

Congrès du PS : Aubry signe une motion commune avec Cambadélis

La maire de Lille assure avoir trouvé "un accord sur le fond" avec le premier secrétaire du PS.

"Nous avons travaillé pied à pied sur un texte dans lequel nous trouvons un accord sur le fond" a déclaré la maire de Lille ce vendredi soir, confirmant son ralliement à la motion majoritaire de Jean-Christophe Cambadélis. "J'ai envie que la gauche gagne, j'ai envie que François Hollande gagne" a-t-elle également déclaré, à la veille de la date limite du dépôt des textes.

Selon une information dévoilée plus tôt ce vendredi par le site du Figaro, Martine Aubry avait déjà fait le choix de rallier la motion majoritaire présentée par le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, deux mois avant le congrès annuel du parti qui se tiendra à Poitiers. Le site du quotidien rapportait la déclaration de l’un des membres de l’entourage de premier ministre Manuel Valls : "Il semble, dit-il, que Martine Aubry ait fait le choix de l'unité et de la responsabilité".

Les députés frondeurs avaient tenté d’obtenir le ralliement de Martine Aubry pour incarner une motion défiant la politique gouvernementale à l’aile gauche du PS. La maire de Lille avait aussi laissé entendre qu’elle pourrait présenter sa propre motion. "Elle se détermine toujours sur le fond. Je sais, ça agace, c'est embêtant. Mais elle n'a pas encore la motion que je vais proposer, nous sommes en train de l'écrire" avait déclaré Jean-Christophe Cambadélis mercredi 8 avril au micro de RTL.

Parmi les autres motions susceptibles d’aboutir, figure celle qui regroupe les deux courants de la gauche du PS : "Maintenant la gauche" portée par l’eurodéputé Emmanuel Maurel, et la motion baptisée "Un monde d’avance" à l’initiative de l’ancien ministre Benoît Hamon, et dont se rapprochent les députés "frondeurs ". "On se dirige vers un texte commun" affirmait cette semaine Jérôme Guedj.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !