Conférence sociale : "il y a des signes encourageants" estime François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Conférence sociale : "il y a des signes encourageants" estime François Hollande
©

Positive attitude

Conférence sociale : "il y a des signes encourageants" estime François Hollande

Le président de la République a fixé les grandes lignes de la conférence sociale de ces deux prochains jours et les grands objectifs à tenir pour la France.

Le discours aura duré pratiquement une heure. François Hollande s'est montré très déterminé avant l'ouverture officielle de la conférence sociale, ce jeudi après-midi. Le président de la République a voulu également être optimiste. Pour lui, le contexte économique était difficile pour la France, mais il y a "des signes encourageants". Le chef de l'Etat a aussi assuré que "le sérieux budgétaire ne sera pas l'austérité".

Évoquant "le contexte dans lequel cette conférence se tient", il a souligné que "la zone euro est en récession depuis près de 3 ans", la France en subissant les conséquences "avec un chômage qui progresse depuis 5 ans". Pour lui, la production industrielle qui rebondit, des embauches hors intérim qui "repartent à la hausse", ou l'inflation qui est la plus basse en Europe, sont autant de "bons signes de reprise". "Il n'y aura pas de croissance sans assainissement budgétaire et pas de redressement financier durable sans croissance", a-t-il affirmé, en estimant: "en France, préparer notre avenir, c'est d'abord se désendetter".

A propos du chômage en France, François Hollande a maintenu sa position. "Le chômage va continuer hélas encore à progresser jusqu'à la fin de l'année. Je n'ai jamais caché cette réalité. Quand il n'y a pas de croissance, il n'y a pas de créations suffisantes d'emplois mais j'ai aussi affirmé un engagement : inverser durablement la courbe du chômage, pas un mois, pas deux mois, durablement à la fin de l'année. Je veux ici réaffirmer ma volonté mais aussi redire ma conviction", a-t-il indiqué. 

"Si je ne devais retenir qu'un seul enjeu, c'est celui de l'emploi, c'est un défi qui nous concerne tous. Plus de 10% de la population active privée d'emploi, 3 millions de demandeurs d'emploi, 5 millions si on inclut toutes les catégories, c'est un gâchis pour l'économie", a-t-il répété.

Par ailleurs, sur le sujet des retraites, François Hollande a estimé que l'allongement de la durée de cotisation était "la mesure la plus juste à condition qu'elle soit appliquée à tous et à tous les régimes".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !