Conférence sociale : ce qu'il faut retenir du discours de François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande lors de son discours à la conférence sociale ce lundi
François Hollande lors de son discours à la conférence sociale ce lundi
©Capture

A savoir

Conférence sociale : ce qu'il faut retenir du discours de François Hollande

Le président de la République a prononcé un discours au cours duquel il a annoncé la tenue de plusieurs rendez-vous en septembre dont un sur l'apprentissage.

En introduction de son discours, François Hollande a appelé le patronat, à "s’emparer" du pacte de responsabilité "de manière urgente et à aboutir à de vrais résultats" en matière d’objectifs de créations d’emploi. "Encore trop de branches" professionnelles n’ont pas entamé les négociations sur les contreparties du pacte, a estimé le chef de l’Etat en ouverture de la conférence sociale. Puis il a annoncé plusieurs réunions.

A LIRE AUSSI - Schizophrénie sur la conférence sociale : quand le gouvernement joue au dialogue social pour la galerie et recentralise à marche forcée dans la réalité

Les rendez-vous de la rentrée en septembre

1 - un "Comité d'évaluation des aides publiques, du CICE et des cotisations sociales"

2 - "La deuxième réunion c'est celle sur l'apprentissage et l'alternance"

3 - "le troisième rendez-vous, c'est la négociation qui peut s'ouvrir sur le chômage de longue durée", un document "sera préparé par le ministre du travail"

4 - les "Assises de l'investissement" sont le quatrième rendez-vous

Les phrases fortes du président

Sur l'apprentissage

"Il faut faire en sorte de former 500 000 apprentis par an. Tous les partenaires sociaux doivent être présents. Les règles doivent être simples pour tous. Il est nécessaire de faire davantage pour les jeunes. Dans les collectivités locales et l'Etat, il doit y en voir encore plus. On doit former les jeunes apprentis. Il faut faire cette réunion qui doit déboucher sur la levée des blocages".

Sur la méthode

"Nous devons tous être rassemblés pour agir. J'ai choisi le dialogue social pour réformer le pays. Cette méthode (du dialogue social) a ses exigences. Elle suppose le respect des partenaires. Il faut tous être rassemblés pour agir. Cette méthode n'a de sens que si les parties prenantes vont jusqu'au bout de leurs engagements. Ce qui est en jeu, ce n'est pas une conférence sociale, c'est l'idée même du dialogue social. Il n'y a pas beaucoup de lieux et de moments où nous pouvons nous retrouver".

Sur les élections européennes

"Les élections européennes ont été un signal d'alarme sur tout le continent. Cela ne peut continuer ainsi"

Son constat

"La France connait depuis six ans, une montée continue du chômage. C'est le révélateur d'une industrie trop faible, une compétitivité dégradée, un complexité administrative et des inégalités qui excluent une partie de notre pays"

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !