Conférence de presse de François Hollande : les éditorialistes pointent les insuffisances du président | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande a affiché son optimisme pour la France
François Hollande a affiché son optimisme pour la France
©Reuters

Mauvaise note

Conférence de presse de François Hollande : les éditorialistes pointent les insuffisances du président

Comme à l'accoutumée, le Figaro éreinte la prestation du chef de l'Etat. L'Humanité, la Croix ou encore Ouest France évoque le manque de réformes structurelles.

François Hollande voulait réussir son grand oral devant la presse. Pour cela, il a tenté d'y mettre les formes arborant un large sourire durant plus de 2h30 de conférence. Le président de la République s'est même laissé aller à des petites blagues. Mais sur le fond, les éditorialistes sont plutôt déçus ce vendredi matin par la performance du chef de l'Etat. Malgré ce volontarisme affiché, François Hollande n'a pas séduit.

Le Figaro éreinte la prestation présidentielle. "Il y a dans ce contraste entre une situation dont chacun reconnaît qu'elle est désastreuse et l'optimisme de commande du chef de l'Etat quelque chose de proprement stupéfiant", commente Alexis Brézet, le directeur du quotidien conservateur. Le journal communiste L'Humanité n'est pas moins sévère. "Pour des millions de Français, notamment dans les couches populaires qui avaient été sensibles au slogan le changement, c'est maintenant, le sentiment amer d'avoir été trompés n'a malheureusement pas été dissipé par les réponses du chef de l'Etat", écrit Jean-Paul Piérot.

François Hollande s'est voulu "offensif" face à la récession mais La Croix l'a trouvé "très peu disert sur les réformes de structure". "Il a esquivé la question des changements en profondeur nécessaires pour dynamiser l'économie française", déplore l'éditorialiste du quotidien catholique, François Ernenwein. "Le chef de l'Etat a été plus prolixe sur un retour de la croissance venant de l'Europe plutôt que de nos propres réformes structurelles", constate à son tour Jacques Camus de La Montagne-Centre France.

Dans Libération, Eric Decouty a jugé la prestation du locataire de l'Elysée, au plus bas dans les enquêtes d'opinion, réussie "sur la forme", "mais il n'est pas certain que la correction de son image suffise a retrouver un peu de confiance". Ce que confirme David Guévart dans Le Courrier picard : François Hollande "est sympathique, il décide, mais n'enclenche pas la dynamique attendue". "Le Président sait que sa cote d'amour, réduite à son poids électoral du premier tour, restera calquée sur la courbe du chômage et du pouvoir d'achat. Il espère seulement qu'un coup de talon au fond de la piscine l'aidera à refaire surface", analyse Michel Urvoy dans Ouest France.

Bref, il semble que François Hollande ait encore eu du mal à convaincre la presse. Peut-être aura-t-il mieux fait auprès des Français ? Les prochains sondages le montreront...


Remaniement, retraites, droit de vote des...par BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !