Commission européenne : pour Cameron, la nomination de Juncker serait un "non-sens" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
David Cameron
David Cameron
©Reuters

Mise en garde

Commission européenne : pour Cameron, la nomination de Juncker serait un "non-sens"

Alors que le nouveau chef du Parti populaire européen, Manfred Weber, évoquait jeudi "un soutien grandissant à Jean-Claude Juncker à tous les niveaux", le premier ministre britannique a publié vendredi une tribune fustigeant son éventuelle nomination à la présidence de la commission européenne.

Le premier ministre britannique David Cameron a estimé vendredi dans une tribune envoyée à plusieurs journaux européens que la nomination de Jean-Claude Juncker à la présidence de la commission européenne serait un "non-sens" .

David Cameron a notamment déclaré dans cette tribune : "Selon les traités européens, ratifiés par les parlements nationaux, c'est aux chefs de gouvernements de l'Union européenne de proposer le candidat qui présidera la Commission européenne – même si les dirigeants doivent tenir compte des élections européennes. Il s'agit d'un processus clair, inscrit dans le traité de Lisbonne, après une négociation tortueuse sur l'équilibre entre les Etats-Nation et le Parlement européen", avant de poursuivre : "Mais certains députés européens ont inventé un nouveau procédé par lequel ils tentent à la fois de choisir et d'élire le candidat, [ce qui] n'a jamais été accepté par le Conseil européen [et] n'a jamais été ratifié par les parlements nationaux".

David Cameron a enfin tempéré : "Il ne s'agit pas d'une attaque contre M. Juncker, un homme politique européen expérimenté, de dire que c'est un non-sens", avant de conclure fermement : "Accepter une telle démarche serait extrêmement préjudiciable pour l'Europe et porterait atteinte à la légitimité démocratique de l'UE plutôt que de la renforcer".

Lu sur lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !