Collision mortelle à Millas : "On doit la vérité aux familles" affirme la ministre des Transports | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Collision mortelle à Millas : "On doit la vérité aux familles" affirme la ministre des Transports
©

Suite

Collision mortelle à Millas : "On doit la vérité aux familles" affirme la ministre des Transports

Elisabeth Borne a également indiqué qu’un coordinateur interministériel allait être nommé après le terrible accident entre un train et un bus scolaire qui a fait au moins six morts, ce jeudi.

La France se réveille sous le choc. Jeudi, un terrible accident entre un train et un bus scolaire à un passage à niveau a fait au moins quatre morts et 20 blessés, à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Alors que l’enquête pour établir les circonstances du drame suit son cours, l'identification des victimes est terminée, a annoncé la préfecture. Sur Europe 1, la ministre des Transports a annoncé qu’un coordinateur interministériel allait être nommé pour aider les familles. "Le rôle de ce coordinateur interministériel va être d'être présent aux côtés des familles, dans la durée, pour les aider dans leurs démarches" a indiqué Elisabeth Borne.

Au niveau des responsabilités, elle invite à la prudence, soulignant que le passage à niveau concerné n’avait pas été signalé comme dangereux. "Je voudrais appeler tout le monde à la prudence. Aujourd'hui, ne commentons pas la position des barrières" a-t-elle insisté. "La conductrice du bus, elle-même blessée, n'a pas pu être interrogée. C'est le temps maintenant de l'enquête judiciaire et administrative. On doit la vérité aux familles. Ce passage n'était absolument pas dans la liste des passages à niveau signalés. Il y a un programme national pour traiter les passages à niveau signalés comme dangereux, mais celui-là n'était pas considéré comme dangereux".

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !