Coalition, union nationale : Bruno Retailleau est totalement contre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bruno Retailleau
Bruno Retailleau
©Capture d'écran LCI

Opposition

Coalition, union nationale : Bruno Retailleau est totalement contre

Le sénateur LR répond ce matin à Edouard Philippe qui s'est prononcé hier pour une coalition

"Moi je pense très sincèrement, que si nous n'arrivons pas par une logique de coalition, par une logique d'union, encore une fois entre des gens qui ne sont pas faits spontanément pour s'entendre, nous n'en sortirons pas. Et donc, nous devons prendre au sérieux ce que les électeurs nous ont dit." a déclaré mardi soir Edouard Philippe sur BFMTV.

Mais chez Les Républicains on n'est pas ouvert à une coalition. Exemple avec Bruno Retailleau qui aborde le sujet sur son compte Twitter : "Entrer dans un gouvernement de coalition, ce serait trahir nos électeurs. Arrêtons d'abîmer la démocratie et respectons ceux qui nous donnent des mandats ! Ce serait trahir nos convictions. Nous ne sommes pas macron-compatibles. Comment passer un contrat quand la confiance n'est pas là ?"

Sur le plateau de LCI, le sénateur LR  est très critique : «Emmanuel Macron n’a pas proposé de gouvernement d’union nationale à Christian Jacob», alors qu’il en a parlé directement avec Fabien Roussel,  «C’est de la finasserie», dénonce le sénateur. Selon lui, le président de la République «tente un coup politique, il veut essayer de nous mettre le mistigri dans notre jeu de carte pour dire que nous sommes responsables du blocage».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !