Closer : malgré l'assignation de Julie Gayet, l'hebdomadaire va sortir de nouvelles photos | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Julie Gayet poursuit en justice le magazine Closer
Julie Gayet poursuit en justice le magazine Closer
©REUTERS/Eric Gaillard

Ça continue encore et encore

Closer : malgré l'assignation de Julie Gayet, l'hebdomadaire va sortir de nouvelles photos

Le magazine people prépare en effet une édition spéciale sur cette affaire qui sera en kiosque ce vendredi matin.

Suite mais pas encore fin de l'affaire François Hollande-Julie Gayet. Depuis les révélations de Closer sur une supposée relation entre le président de la République et la comédienne, le paysage médiatico-politique est en émoi. Pas un jour ne passe sans que de nouvelles informations ne soient révélées. Ainsi, ce jeudi, on apprenait que l'actrice avait décidé d'assigner en justice l'hebdomadaire. Plus précisément, Julie Gayet réclame 50 000 euros de dommages et intérêt, 4 000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine. Contactée par l'AFP, la direction de Closer a confirmé l'assignation, mais s'est refusée à tout commentaire.

Mais la procédure judiciaire à son encontre ne semble pas effrayer outre mesure le magazine people. En effet, selon le Nouvel Observateur, Closer a indiqué qu'il préparait une nouvelle édition spéciale, qui sera en kiosque vendredi matin, avec "de nouvelles photos et informations exclusives" sur cette affaire. De nouvelles révélations sans doute motivées par les excellents chiffres de vente de la semaine dernière. En faisant état d'une liaison entre le président de la République et l'actrice François Gayet, le magazine people a vu ses ventes augmenter de 50% par rapport à d'habitude. La fréquentation de son site internet à, quant à elle, gagné +800%. En rupture de stock, 150 000 exemplaires supplémentaires ont été réimprimés en urgence. Au total, les ventes de l'hebdomadaire pourraient doubler, allant jusqu'à 600 000 contre 333 000 exemplaires en temps normal. De quoi persévérer dans les révélations…

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !