Claude Bartolone reproche à François Hollande d'avoir été "trop normal dans une situation extraordinaire" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Claude Bartolone reproche à François Hollande d'avoir été "trop normal dans une situation extraordinaire"
©Reuters

Rancœur

Claude Bartolone reproche à François Hollande d'avoir été "trop normal dans une situation extraordinaire"

"Je n'oublie jamais, c'est mon plus grand défaut", a expliqué Claude Bartolone, interrogé sur sa relation avec François Hollande.

Au terme d'un mandat marqué par l'impopularité constante de François Hollande, Claude Bartolone a estimé ce jeudi sur CNews que le président de la République avait été "trop normal dans une situation extraordinaire". 

Admettant par ailleurs être "très rancunier", le président de l'Assemblée nationale a développé son propos : "Je pense que le président Hollande a été trop normal dans une situation extraordinaire (…) Malgré les difficultés, malgré le dernier chiffre vraiment terrible du chômage, je ne pense pas que les Français ont condamné ce quinquennat sur les résultats ni sur les réformes que nous avons imposées, mais sur sa tonalité générale".

>>>> À lire aussi : Macron / Le Pen : Le second tour normal, c'est maintenant

"Je n'oublie jamais, c'est mon plus grand défaut", a expliqué Claude Bartolone, interrogé sur sa relation avec François Hollande. Quant à la possibilité d'une "réconciliation", il estime que cette question "relève de l'intime."

Au fil de ses confidences rapportées dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça", le chef de l'État avait notamment estimé que Claude Bartolone n'avait "pas l'envergure" pour être Premier ministre et qu'il n'avait "pas un charisme considérable".

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !