Claude Bartolone et la "race blanche" : je n'ai rien à retirer" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Claude Bartolone et la "race blanche" : je n'ai rien à retirer"
©Reuters

Confirmation

Claude Bartolone et la "race blanche" : je n'ai rien à retirer"

Invité sur Itélé, le président de l'Assemblée nationale assume ses critiques et accuse les Républicains de l'avoir "blessé."

Dérapage ? Quel dérapage ? Claude Bartolone se défend et en remet une couche. Très critiqué par la droite pour avoir prétendu que sa rivale Valérie Pécresse défendait "la race blanche," le président de l'Assemblée national et candidat de la gauche en Ile-de-France est venu se défendre, ce vendredi sur Itélé. "Je n'ai rien à retirer" affirme-t-il. "J'ai le sentiment qu'il y a un certain nombre de responsables politiques à droite qui, pour aller faire les poches à l'extrême droite, pour plumer la volaille Front national, distillent un certain nombre d'idées qui finissent par des débordements comme je viens de les évoquer."

Et le socialiste d'évoquer des attaques à son encontre de la droite, notamment sur le supposé "système clientéliste de Claude Bartolone" en Seine-Saint-Denis (son département) brandi par Valérie Pécresse. "Et l'idiot, le maire LR de Juvisy dit: ‘il faut en finir avec cet élu mafieux' (…)  Vous imaginez la violence que ça représente? Je suis président de l'Assemblée nationale et plus de 50 ans après mon arrivée en France, on me reproche de ne pas être né en France et d'avoir un père italien. Imaginez ce que ça représente pour tous les enfants des quartiers populaires issus de l'immigration." Il a d'ailleurs affirmé avoir déposé plainte contre Robin Reda, le fameux maire en question.

Et Claude Bartolone d'enchaîner les exemples : "depuis des mois, Christiane Taubira est secouée, y compris au sein de l'Assemblée nationale, où l'on entend des murmures d'animaux quelques fois (…) Là aussi en creux, il y a un rejet de Taubira et l'idiot, un élu de Clichy-La-Garenne met un message hier (sur Twitter): ‘Christiane Taubira, participant au meeting de Claude Bartolone, c'est la preuve qu'il faut voter Pécresse parce que dans Île-de-France, il y a France'…"

Et lorsqu'on lui rappelle qu'il ne s'agit pas personnellement de Valérie Pécresse, le candidat assume. "C'est ce que je vous ai dit, c'est la défense d'un certain nombre d'idées en creux. C'est comme en classe. Il y a ceux qui montent le coup et le plus stupide qui se fait prendre."

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !