Claude Bartolone : "Je ne pense à aucune autre fonction en me rasant" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Claude Bartolone : "Je ne pense à aucune autre fonction en me rasant"
©Reuters

Ambition

Claude Bartolone : "Je ne pense à aucune autre fonction en me rasant"

Le président PS de l'Assemblée national était ce dimanche l'invité de l'émission "Tous politiques" sur France Inter.

Interrogé sur son intérêt éventuel pour Matignon ou le ministère des Finances, le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a indiqué dimanche qu'il ne pensait "à aucune autre fonction en (se) rasant".

"Je suis très bien où je suis", a-t-il rajouté lors de l'émission "Tous politiques" (France Inter/AFP/Le Monde).

Alors que le président de la République a évoqué pour la première fois mardi l'hypothèse d'un remaniement gouvernemental, Claude Bartolone estime que l'"on voit bien qu'on est en train d'entrer dans une nouvelle période ce quinquennat".

"Au cours de cette première année (du quinquennat)", a-t-il dit, "il a fallu faire le ménage par rapport à l'état de la France qui nous avait été laissé par le précédent gouvernement". "Maintenant", a ajouté le président de l'Assemblée national , "il faut que l'on puisse indiquer aux Français, et c'est le vrai travail du président de la République, le sens, à quoi vont servir ces efforts".

"Il y a des efforts qui ont été réclamés à tous les Français, il y a eu des réformes indispensables qui ont été votées au cours de cette première année. A quoi vont-elles servir? C'est sur ce nouveau temps du quinquennat, ni pause ni virage, mais c'est sur ce nouveau temps du quinquennat que les Français attendent le président de la République", a-t-il conclu.

Le président de l'Assemblée national a précisé qu'il exprimait ici seulement "l'attente du citoyen Bartolone" vis-à-vis de la conférence de presse que tiendra jeudi le président de la République François Hollande.


Claude Bartolone: "je ne pense à aucune autre...par franceinter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !