Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Chypre avait accepté de taxer les comptes bancaires en échange d'un accord sur un plan d'aide au pays
©

Taxation

Chypre : l’Eurogroupe devrait demander à Chypre d'abandonner la taxe sur les comptes en-deça de 100 000 euros

L'île avait accepté de taxer les comptes bancaires en échange d'un accord sur un plan d'aide au pays qui a pris de plein fouet la crise grecque.

L’Eurogroupe devrait demander à Chypre de ne pas taxer les comptes bancaires en dessous de 100 000 euros, selon un journaliste de Reuters citant un source proche du ministre des Finances grecs. On rappelle qu’en échange d'un accord sur un plan d'aide au pays, Nicosie s’était engagée à instaurer une taxe de 6,75 % sur les dépôts bancaires en deçà de 100 000 euros et de 9,9 % au-delà de ce seuil, ainsi qu'une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts.

Cette annonce avait entraîné la panique sur les marchés financiers et chez les épargnants chypriotes qui s’étaient précipités aux guichets de leur banque pour retirer leurs économies et éviter la taxation. Lundi 18 février étant férié à Chypre, les banques n'ont plus rouvert depuis l'annonce du plan de sauvetage conclu samedi à Bruxelles avec la zone euro et le Fonds monétaire international. Une source au sein de la banque centrale du pays a indiqué que "les banques resteront fermées mardi et mercredi", afin d'éviter une ruée aux guichets.

Mardi, le Parlement chypriote doit se réunir pour accepter ou refuser la ratification de ce plan. Initialement prévu dimanche, puis lundi, le vote a été reporté pour la deuxième fois.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !