Christophe Castaner et Jean-Michel Blanquer veulent un "plan d'action" contre les violences qui visent les enseignants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Christophe Castaner et Jean-Michel Blanquer veulent un "plan d'action" contre les violences qui visent les enseignants
©ERIC FEFERBERG / AFP

Comité Théodule

Christophe Castaner et Jean-Michel Blanquer veulent un "plan d'action" contre les violences qui visent les enseignants

Après la diffusion d'une vidéo montrant une enseignante menacée par un élève armé, les ministres de l'Intérieur et de l'Education nationale promettent un "plan d'actions ambitieux".

La vidéo tournée dans une salle de classe du lycée Edouard-Branly de Créteil (Val-de-Marne), dans laquelle un adolescent pointe une arme vers sa professeure en lui demandant de l'inscrire "présent", continue de faire réagir.

Après la réaction d'Emmanuel Macron, qui a tweeté avoir "demandé au ministre de l'Éducation nationale et au ministre de l'Intérieur de prendre toutes les mesures pour que ces faits soient punis et définitivement proscrits des écoles", les ministres de l'Éducation nationale et de l'Intérieur, Jean-Michel Blanquer et Christophe Castaner, ont annoncé ce dimanche la mise en place un "plan d'actions" contre les violences visant le personnel éducatif.

Une réunion d'un comité stratégique aura lieu dès la semaine prochaine pour un "plan d'actions ambitieux", ont-ils promis. Dans un communiqué commun, les deux ministres condamnent "les menaces et avanies" subies par l’enseignante ainsi que la diffusion de la vidéo, et expriment leur "total soutien" à la professeure et à "l’ensemble de la communauté éducative".

Lu dans 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !