Christine Lagarde : le Time encense la patronne du FMI "sauveuse de l'Europe" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Selon le Time, Christine Lagarde aurait une nouvelle fois montré ses talents avec le sauvetage de Chypre.
Selon le Time, Christine Lagarde aurait une nouvelle fois montré ses talents avec le sauvetage de Chypre.
©Reuters

Messie

Christine Lagarde : le Time encense la patronne du FMI "sauveuse de l'Europe"

Selon l'hebdomadaire américain, la patronne du FMI est la bonne personne pour sauver l'Europe.

"Cette femme peut-elle sauver l'Europe ?" Voilà la question posée en une du célèbre magazine Time, qui consacre cette semaine trois pages à Christine Lagarde. Selon l'hebdomadaire américain, il semblerait que la patronne du FMI soit "l'homme de la situation" et la seule personne à même de sauver la zone euro. "Si Christine Lagarde ne peut pas réparer l'Europe, qui peut le faire ?", s'interroge la journaliste Vivienne Walt, saluant le "charisme" de l'ancienne ministre de l'Economie de Nicolas Sarkozy.

Selon le Time, Christine Lagarde aurait une nouvelle fois montré ses talents avec le sauvetage de Chypre. Pour Vivienne Walt, la patronne du FMI a fait preuve d'un calme surprenant pendant la crise chypriote : "Quand la petite île méditerranéenne menaçait d'envoyer l'économie mondiale dans le mur, Lagarde est restée calme et s'est même permise quelques blague". Elle a "cajolé, harangué et poussé" les dirigeants de l'eurogroupe afin de sauver la zone euro.

La forte personnalité de Christine Lagarde semble beaucoup impressionner Vivienne Walt : "Elle était toujours la seule femme dans la pièce: une grande silhouette aux cheveux argent parmi des bureaucrates aux costumes gris". Elle ajoute que Christine Lagarde a su s'imposer bien qu'elle ne soit pas économiste, contrairement à son prédécesseur, Dominique Strauss-Khan.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !