Christiane Taubira rêve d'une semaine à 32h, Manuel Valls l'invite à "sortir des dogmes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christiane Taubira rêve d'une semaine à 32h, Manuel Valls l'invite à "sortir des dogmes"
©Reuters

Contradiction

Christiane Taubira rêve d'une semaine à 32h, Manuel Valls l'invite à "sortir des dogmes"

Le Premier ministre a sèchement contredit sa ministre de la Justice qui s'exprimait sur le travail dominical.

Voici une nouvelle petite polémique qui montre la fracture béante entre le Premier ministre Manuel Valls et la garde des Sceaux Christiane Taubira. Rarement sur la même longueur d'ondes, les deux personnages ont eu une nouvelle occasion de le montrer.

Interrogée sur le travail dominical, la ministre de la Justice a donné ses préférences, bien loin de celles du gouvernement. "Je rêve d'un monde où on ne travaille pas le dimanche. Je rêve d'un monde où on peut travailler 32 heures" a-t-elle expliqué sur BFMTV. "J'estime que l'idéal, c'est que les gens puissent travailler 32 heures dans une semaine. Pour avoir du temps pour se consacrer aux autres dans des associations. Pour avoir le temps d'aller au musée, pour avoir le temps ,quand c'est possible, d'aller sur la plage, de déambuler, de marcher, de parler à ses voisins, d'aller en librairie, au cinéma, au théâtre, etc. Voilà la société dont on peut rêver"

Une sortie qui n'a vraiment pas plu au Premier ministre Manuel Valls. Présent au Salon aéronautique du Bourget, il a soigneusement taclé sa ministre. "Vous savez, aujourd'hui, il y a un temps de travail qui existe. Il y a les 35 heures, mais le temps effectif est de 39 heures. Les Français, ce qu'ils veulent aujourd'hui, c'est du boulot" a-t-il lâché. "Soyons pragmatiques, sortons des dogmes, engageons-nous pour la croissance et le travail pour notre pays."

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !