Christiane Taubira donne un tour de vis : "les infractions pénales doivent faire l’objet d’une réponse rapide" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christiane Taubira donne un tour de vis : "les infractions pénales doivent faire l’objet d’une réponse rapide"
©

Réactions

Christiane Taubira donne un tour de vis : "les infractions pénales doivent faire l’objet d’une réponse rapide"

La ministre de la Justice a publié une circulaire dans laquelle elle prône la plus grande fermeté à l'égard des auteurs de violences.

Destruction de radars, de portiques écotaxes, manifestations du 11 novembre... François Hollande et Christiane Taubira ont demandé mercredi la plus grande fermeté face à toutes les violences qui ont récemment fait la une des informations. "Les incidents de ces derniers jours sont autant d’atteintes à la République, à ses principes, à ses valeurs (...) qui appellent des réponses de fermeté", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem lors de son point presse.

Christiane Taubira indique dans sa circulaire que "les infractions pénales, commises à l’occasion ou en marge des manifestations contre la mise en place de l’écotaxe, notamment les atteintes aux personnes ainsi que les dégradations de portiques et de radars, sont (...) inacceptables". Selon elle, "les infractions pénales commises à ce titre doivent faire l’objet d’une réponse rapide et circonstanciée de l’autorité judiciaire".

La Bretagne compte actuellement 48 radars routiers vandalisés sur 109, depuis le début du mois de novembre. Plus de la moitié se trouve actuellement hors d’usage. Trois radars automatiques et une borne écotaxe ont également été incendiés en Isère. le week-end dernier. D’autres bornes ont été endommagées depuis le début du mouvement d'opposition à l'écotaxe dans le Gard, en Charente ou sur le périphérique parisien.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !