Christiane Taubira bénéficierait d'un logement social, "archi-faux" dit son entourage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La Garde des Sceaux payerait 1 920 euros hors charges, 2 196 euros charges comprises pour un 4 pièces dans le 17e arrondissement de Paris
La Garde des Sceaux payerait 1 920 euros hors charges, 2 196 euros charges comprises pour un 4 pièces dans le 17e arrondissement de Paris
©Reuters

Polémique en vue

Christiane Taubira bénéficierait d'un logement social, "archi-faux" dit son entourage

Selon des informations exclusives de Marianne, la ministre en exercice aurait récemment emménagé dans un logement social géré par ICF Habitat. Cet appartement se situerait aux Batignolles dans le XVIIe arrondissement de Paris.

Voilà une polémique qui pourrait bien nuire à Christiane Taubira. Selon des informations exclusives de Marianne, la ministre en exercice aurait récemment emménagé dans un logement social géré par ICF Habitat, l'organisme immobilier de la SNCF. Cet appartement serait aux Batignolles dans le XVIIe arrondissement de Paris. D'après le journal sa superficie serait de 96 m2 "auxquels s'ajoutent 14 m2 de terrasse ainsi qu'un parking".

La Garde des Sceaux payerait 1 920 euros hors charges, 2 196 euros charges comprises. Un prix bien loin du marché pour un quatre pièces dans ce quartier très prisé de la capitale. Certains experts immobiliers indiquent d'ailleurs qu'une telle location coûte en général au minimum 2 600 euros sans les charges. 

"L'appartement de Christiane Taubira appartient à la catégorie des logements dits à loyer maîtrisé, plus chers qu'un logement social classique, mais réservés aux classes moyennes n'ayant pas les moyens de se loger dans le privé", explique Marianne. Selon l'hebdomadaire, "une habile entourloupe lui a permis de s'attirer les faveurs du bailleur. Son dossier déposé à l'automne auprès d'ICF Habitat mentionne non pas ses revenus de 2014, mais ceux de 2013. Or, cette année-là, la ministre avait encore deux personnes à sa charge : sa fille (...) et l'enfant de celle-ci".

L'entourage de Christiane Taubira reconnaît que "la garde des Sceaux a signé le contrat de bail sans savoir qu'ICF Habitat pratiquait une politique tarifaire". Marianne indique la ministre aurait décidé de résilier son contrat de bail. Par ailleurs, quelques heures plus tard, son entourage a démenti disant "c'est archi-faux!". Selon LeParisien.fr, l'entourage de Christiane Taubira estime que "tout est légal". "C'est un truc de dingue... C'est diffamatoire" juge sa conseillère.

Lu sur Marianne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !