Christian Jacob annonce officiellement sa candidature à la présidence du parti Les Républicains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christian Jacob annonce officiellement sa candidature à la présidence du parti Les Républicains
©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Reconstruction

Christian Jacob annonce officiellement sa candidature à la présidence du parti Les Républicains

Le patron du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a annoncé ce vendredi 21 juin sa candidature à la présidence du parti. L'élection du président des Républicains va se dérouler le 12 et le 13 octobre 2019.

La campagne pour la présidence des Républicains vient de connaître une étape importante en ce vendredi. Christian Jacob vient d'annoncer sa candidature à la présidence du parti. 

Dans une interview au Figaro, le patron des députés LR, a confirmé son intention de briguer la présidence du parti Les Républicains.

"Oui, je suis candidat pour bâtir un projet d'alternance". 

Christian Jacob a donné son sentiment sur le parti : 

"Les Républicains ne sont pas à la recherche d'un homme providentiel. Ils doivent retrouver leur capacité à porter un collectif. Nous devons poser les bases d’une réconciliation avec tous ceux qui nous ont quittés ou pris leurs distances". 

Christian Jacob est revenu sur les récentes difficultés des Républicains et sur le choxi fort de Laurent Wauquiez :

"Depuis sept ans, nous avons perdu deux présidentielles, dont une où nous n’avons pas été présents au deuxième tour. Nous avons également perdu deux législatives et subi un échec des plus cinglants aux élections européennes. Aujourd’hui, nous constatons également un éclatement de notre famille politique. Laurent Wauquiez est parti avec beaucoup de dignité et un véritable sens de l’intérêt général. Je mesure son courage". 

Christian Jacob a évoqué le positionnement de Bruno Retailleau et leurs rapports : 

"Ensemble, nous avions acté le fait qu’il serait suicidaire d’être candidat l’un contre l’autre. Ni lui ni moi ne voulions d’affrontement. On s’est d’ailleurs beaucoup parlé. Il n’y a jamais eu de tensions ou de conflits entre nous. On s’entend bien. […] On ne peut pas dire: voilà la ligne, qui m’aime me suive. Ça ne peut pas marcher dans la situation où nous sommes".

Dans le cadre de cet entretien, le patron du groupe LR à l'Assemblée nationale a également précisé la méthode que devait suivre Les Républicains sur la voie de la reconstruction : 

"Notre famille doit revenir à son ADN originel, rassembler la droite avec toutes ses sensibilités, qui doivent être le reflet de la société française. Nous devons parler à tous les Français sur tous les sujets. Nous ne partons pas d’une page blanche. Nous avons eu de belles victoires autour de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy. […] Nous devons refonder complètement notre corpus politique en partant du terrain. Cela ne se fera pas en un claquement de doigts".

Christian Jacob a également dévoilé les grandes lignes de son projet politique : 

"Je propose d’engager très vite un débat, de poser des principes sur lesquels nous pouvons nous retrouver et dégager une ligne politique très claire. Je vois trois points forts: la place de la France dans le monde et l’Europe (politique étrangère, accords de libre-échange, frontières, immigration, aide au développement), le rôle de l’État dans la société (dépense publique, politique industrielle, liberté d’entreprendre, droit du travail, santé, éducation, apprentissage, sécurité, justice, organisation de l’État dans les territoires, décentralisation) et les questions de société (innovation, évolutions scientifiques, environnement, questions éthiques)".

Guillaume Peltier, député du Loir-et-Cher, doit également dévoiler sa décision et sa candidature éventuelle à la fin du mois de juin. 

En revanche, Bruno Retailleau avait récemment indiqué qu'il ne serait pas candidat pour la présidence des Républicains. 

Le parti Les Républicains tente de se rassembler après la défaite lors des élections européennes. Laurent Wauquiez a démissionné de la présidence et Valérie Pécresse a annoncé qu'elle quittait le parti. 

L'élection du président des Républicains va se dérouler le 12 et le 13 octobre prochain, pour le premier tour. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !