Chômage dans la zone euro : 11,9 %, l'Europe s'enfonce dans la crise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Chômage dans la zone euro : 11,9 %, l'Europe s'enfonce dans la crise
©

Spirale infernale

Chômage dans la zone euro : 11,9 %, l'Europe s'enfonce dans la crise

Les mauvais chiffres s'accumulent dans la zone euro. L'Europe est en souffrance.

Les mois se suivent et se ressemblent. Le taux de chômage de la zone euro s'est établi au niveau record de 11,9 % de la population active en janvier, contre 11,8 % le mois précédent, selon les données publiées vendredi par l'office européen de statistiques Eurostat. Quelque 18,99 millions de personnes étaient au chômage en janvier dans les 17 pays de la zone euro, indique Eurostat dans un communiqué.

"Malheureusement, un changement de tendance n'est pas en vue. Même si l'économie de la zone euro sort de récession dans l'année, le marché de l'emploi risque lui de rester déprimé une grande partie de l'année, si ce n'est tout 2013", estime Martin Van Vliet, économiste pour la banque ING. Dans ses dernières prévisions économiques publiées la semaine passée, la Commission européenne allait dans le même sens, estimant que le chômage devrait grimper à 12,2 % cette année et se stabiliser à 12,1 % en 2014. Elle a en outre prévenu qu'un taux de chômage "élevé et persistant porte le risque de devenir structurel en raison de la perte de compétences" des salariés sans emploi.

La situation est particulièrement critique en Espagne et en Grèce, deux pays soumis à de rudes cures d'austérité : le taux de chômage s'est établi à 26,2 % en janvier en Espagne. En Grèce, où les dernières données disponibles datent du mois de novembre, il s'est élevé à 27 %. Dans ces deux pays, les jeunes paient un lourd tribut : environ 59,4 % des moins de 25 ans étaient au chômage en Grèce et 55,5 % en Espagne en janvier, contre 24,2 % dans l'ensemble de la zone euro, soit 3,64 millions de personnes. Pour tenter de remédier à cette situation, les ministres européens de l'Emploi ont adopté jeudi une proposition de la Commission européenne, la "Garantie pour la jeunesse. Il s'agit d'encourager les États membres à offrir à tous les jeunes jusqu'à l'âge de 25 ans "un emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage de qualité".


Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !