Chômage : légère baisse du nombre de demandeurs d'emploi en février | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Chômage : légère baisse du nombre de demandeurs d'emploi en février
©

Chiffres

Chômage : légère baisse du nombre de demandeurs d'emploi en février

En tenant seulement compte de la catégorie A (sans activité), la baisse de février a profité dans les mêmes proportions (-0,1%) aux jeunes et aux seniors.

Selon les chiffres publiés vendredi 24 mars par le ministère du Travail, le nombre de chômeurs est reparti en légère baisse en février (-3.500, -0,1%), s'établissant en métropole à 3,46 millions de personnes, les hausses de décembre 2016 et janvier 2017. 

La baisse est inchangée en comptant l'Outre-mer, pour un total de 3,72 millions de personnes sans activité inscrites sur les listes de Pôle emploi. Sur un an, Pôle emploi compte près de 115.000 chômeurs de moins par rapport à février 2016.

Cependant, l'indicateur est en hausse (+0,5%) en incluant les demandeurs d'emploi ayant exercé une petite activité au cours du mois, à 5,52 millions en métropole, 5,82 millions en France entière. Les seuls inscrits en catégorie B, qui travaillent moins d'un mi-temps, ont même augmenté de 1,8%.

>>>> À lire aussi : Le chômage, cette si cruelle exception française...

En tenant seulement compte de la catégorie A (sans activité), la baisse de février a profité dans les mêmes proportions (-0,1%) aux jeunes et aux seniors.

Chez les "moins de 25 ans", les chiffres confirment la tendance observée sur un an (-8,0%). Leur nombre est "désormais inférieur de près de 5% (au) niveau de mai 2012", a souligné la ministre du Travail, Myriam El Khomri, dans un communiqué.

Après avoir baissé sur un an (-2,8%), le chômage de longue durée est en revanche reparti en légère hausse en février (+0,1%) par rapport à janvier. Le mois dernier, 2,41 millions de demandeurs d'emploi, petite activité comprise, étaient inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !