Chômage : après deux ans de hausse continue, il se stabilise en mai | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le nombre de chômeurs en France au mois de mai s'est stabilisé
Le nombre de chômeurs en France au mois de mai s'est stabilisé
©Reuters

Accalmie

Chômage : après deux ans de hausse continue, il se stabilise en mai

En mai, seuls 100 nouveaux demandeurs d'emploi de catégorie A se sont inscrits à Pôle emploi soit néanmoins un record de 3 264 500 inscrits, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail.

Crédit Reuters "Le chômage, qui progresse depuis cinq ans, va continuer, hélas, encore à progresser jusqu'à la fin de l'année". La semaine passée, François Hollande avait prévenu
Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/chomage-nombre-inscrits-pole-emploi-va-encore-augmenter-768742.html#PiwMQc8LGkR2QpyO.99

"Le chômage, qui progresse depuis cinq ans, va continuer, hélas, encore à progresser jusqu'à la fin de l'année". La semaine passée, François Hollande avait été clair à ce sujet. Cependant, ce mercredi, alors que les chiffres du mois de mai ont été publiés, le président de la République doit se montrer quelque peu satisfait. En effet, après deux ans de hausse continue, le nombre de demandeurs d'emploi sans activité a marqué une pause en mai. Ainsi, il n'y a eu que 100 chômeurs (1 500 en comptant l'Outre-mer) de catégorie A de plus en métropole. Toutefois, petit bémol : il s'agit le record est désormais de 3 264 500 inscrits, selon les chiffres du ministère du Travail.

Sur un an, la hausse est de 11,5%. Depuis l'élection de François Hollande, Pôle emploi recense 336 900 inscrits supplémentaires en catégorie A (ceux n'ayant pas travaillé au cours du mois). En incluant les chômeurs des catégorie B et C (ayant eu une activité réduite), dont le nombre a légèrement diminué (-3.600 personnes en métropole, -0,1%), Pôle emploi recensait le mois dernier sur ses listes 4,795 millions d'inscrits, plus de 5 millions avec l'Outre-mer. Dans ces trois catégories réunies, le nombre de chômeurs diminue pour la deuxième fois seulement depuis mai 2008, et "la première fois depuis octobre 2010", souligne dans un communiqué le ministère.

En revanche, le nombre d'inscrits en catégorie D, qui regroupe notamment les personnes en formation, augmente de 3%, la catégorie E (bénéficiaires d'un emploi aidé) restant stable. Plus de 622 000 personnes étaient recensées fin mai dans ces deux catégories. Le ministère du Travail a donc salué une "accalmie", "cohérente avec certains signaux favorables observés ces dernières semaines" : "bonne tenue de l'intérim", "rebond de la production industrielle" et "légère reprise des embauches". Mais il est resté très prudent : "ce résultat, qui n'est pas encore le retournement attendu, est un encouragement à poursuivre les efforts en vue de l'inversion durable de la courbe du chômage".

La "stabilisation" en mai, après "une progression particulièrement forte en mars et avril" (plus de 36.000 chômeurs chaque mois), s'inscrit dans une tendance qui reste à la hausse, et le restera dans les mois à venir", affirme le ministère. La stabilité observée en mai résulte à la fois d'une diminution du nombre d'entrants (-4,9%) et une augmentation des sorties (+8,4%). Elle se vérifie pour les jeunes inscrits en catégorie A (-0,5%) mais pas pour les plus de 50 ans, dont le nombre a continué d'augmenter (+0,6%).

lu sur Boursorama.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !