Chômage : 60 000 demandeurs d'emploi de catégorie A en moins au mois de mars (-1,7%) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le chômage augmente cependant de 2,7% dans les catégories B et C (51 300 personnes en plus).
Le chômage augmente cependant de 2,7% dans les catégories B et C (51 300 personnes en plus).
©Reuters

Chiffres

Chômage : 60 000 demandeurs d'emploi de catégorie A en moins au mois de mars (-1,7%)

La publication officielle des chiffres du chômage intervient deux jours avant une nouvelle journée de manifestations et de grèves contre le projet de Loi Travail.

Pôle emploi a annoncé ce mardi une baisse de 60 000 demandeurs d'emploi en catégorie A en mars 2016 (-1,7%). Il s'agit de la plus grosse baisse du chômage depuis le début du quinquennat de François Hollande. Au total 3 531 000 personnes se trouvaient sans activité en France métropolitaine en mars et 1 923 100 exerçaient une activité réduite.

Le chômage augmente cependant de 2,7% dans les catégories B et C (51 300 personnes en plus). Le nombre de demandeurs d'emploi travaillant 78 heures ou moins dans le mois (catégorie B) a augmenté de 13 800 (+2%) et ceux ayant travaillé plus de 78 heures (catérogie C) a augmenté de 37 500.

La publication officielle des chiffres du chômage intervient deux jours avant une nouvelle journée de manifestations et de grèves contre le projet de Loi Travail, à l'initiative de sept syndicats de salariés, étudiants et lycéens (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL, Fidl). Il s'agira de la troisième mobilisation unitaire depuis le début du mois de mars. Le 31 mars, entre 390 00 personnes selon les autorités, et 1,2 million selon les syndicats, s'étaient mobilisées pour appeler au retrait du projet de loi.

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !