Chômage : 17e mois de hausse consécutif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Chômage : 17e mois de hausse consécutif
©

En hausse

Chômage : 17e mois de hausse consécutif

Le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 1,6%, soit près de 50.000 chômeurs en plus, lors du mois de septembre.

L'ascension n'en finit plus. Pour le 17e mois consécutif, le nombre de demandeurs d'emploi a progressé, d'après le ministère du Travail. Alors que la barre des trois millions de chômeurs a été franchie le mois dernier, le chiffre est en hausse de 1,6% pour le mois de septembre. Ainsi, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi en catégorie A concernait 3.057.900 personnes à la fin du mois. Cela représente donc une augmentation de 46.900 chômeurs par rapport au mois d'août.

Pour information, il faut remonter à avril 2009 pour apercevoir une telle hausse du nombre de demandeurs d'emploi. "C'est comme un navire lancé à pleine vitesse : avant que ça ralentisse, il faut que les politiques que nous lançons en ce moment aient porté leurs fruits", a averti Michel Sapin, ministre du Travail. C'est pour cela que le gouvernement s'est fixé cet objectif "raisonnable", c'est à dire inverser la courbe du chômage avant la fin 2013.

Le gouvernement compte sur ses mesures phares, à savoir le contrat d'avenir et le contrat de génération pour l'atteindre. Parmi les chômeurs, les moins de 25 ans " sont particulièrement touchés ". En effet, on compte 10.500 jeunes de plus à Pôle Emploi ce qui porte le total à 485.000. Autre tranche d'âge relativement touchée, les plus de 50 ans comptent 14.900 seniors supplémentaires en catégorie A, soit une hausse de 2,3 %.
Les fins de CDD et de missions d'intérim, en hausse, alimentent la hausse du chômage en septembre.

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !