Chômage : 10 200 demandeurs d'emploi en plus en décembre 2013, pas d'inversion de la courbe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Chômage : 10 200 demandeurs d'emploi en plus en décembre 2013, pas d'inversion de la courbe
©Reuters

Pas brillant

Chômage : 10 200 demandeurs d'emploi en plus en décembre 2013, pas d'inversion de la courbe

Au total, la France compte 3 303 200 chômeurs de catégorie A. Ce qui représente une hausse de 5,7% sur l'année 2013.

Le verdict est tombé ce lundi soir : François Hollande n'est pas parvenu à inverser la courbe du chômage en 2013. Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté de 0,3% en décembre, soit 10 200 chômeurs supplémentaires. Au total, il y a 3 303 200 chômeurs dans la catégorie A, soit une augmentation de 5,7% sur l'ensemble de l'année. Ce chiffre monte à 4 898 100 toutes catégories confondues, soit une hausse de 6% sur 2013.

Plus tôt dans la journée, le président de la République avait estimé que "stabiliser, c'est ce que nous avons fait, ne suffit pas". Insistant sur l'importance des solutions à trouver, il avait souligné que "la seule conclusion qu'il convient de tirer, c'est que plus que jamais, le pacte de responsabilité devient un devoir qui engage tout le gouvernement".

Depuis la Turquie, où il est en voyage pour 48 heures, le chef de l'Etat a admis pour conclure, que la lutte pour l'emploi dépendait essentiellement de la conjoncture économique : "s'il n'y a pas de croissance forte, il n'y aura pas de diminution du chômage. (...) Le sens, l'esprit du pacte de responsabilité c'est justement de permettre une mobilisation des entreprises, des entrepreneurs".

De son côté, le ministère du Travail a envoyé un communiqué. "L'inversion de la courbe du chômage est une réalité manifeste pour les chômeurs de moins de 50 ans, qui représente 78% des demandeurs d'emploi. Ce n'est pas encore le cas pour les personnes de 50 ans et plus, qui subissent plus que les autres une situation de l'emploi encore tendue" déplore le cabinet du ministre. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !