Choc de simplification : un bilan bien maigre, un an et demi après les effets d'annonces | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Choc de simplification : un bilan bien maigre, un an et demi après les effets d'annonces
©

Au point mort

Choc de simplification : un bilan bien maigre, un an et demi après les effets d'annonces

Dans ses colonnes, Le Point expose l'état d'avancement quasi nul du choc de simplification promis au mois de mars 2013 par François Hollande.

Comme le note un article publié par l'hebdomadaire Le Point, François Hollande avait annoncé il y a déjà plus d'un an qu'il était temps d'alléger une bonne fois pour toute les complications administratives pesant sur le dos des français. C'était décidé, les "normes" seraient désormais moins contraignantes, qu'il s'agisse de paperasse, de démarches, ou même de divers taxes jugées obsolètes et peu rentables.

Ces promesses incarnaient le fameux "choc de simplification". Le Point évoque ainsi l'exemple de plusieurs taxes (exactement 192) recensées par l'inspection général des finances, comme celles sur les baby-foot ou les flippers, rapportant moins de 150 millions d'euros chaque année.  Une quinzaine de taxes rapporteraient quant à elles moins de 500 000 euros annuels. 

Depuis mars 2013, le bilan de ce "choc de simplification" affiche pourtant des résultats bien maigres. A propos des 400 000 normes en vigueur, seulement 50 d'entre elles ont été supprimées en un an et demi : 14 nouvelles mesures ont été votées en juillet 2014, et une trentaine d'autres devraient faire l'objet d'un décret avant 2015. Sur la question des taxes, Le Point note également que l'action du gouvernement semble avoir fait fit des recommandations de l'inspection générale des finances, qui suggérait d'en supprimer au moins 120 sur 192.

Au fil des mois, le nombre de taxes que le gouvernement entendait supprimer s'est progressivement réduit, jusqu'au coup de grâce porté par le projet de loi de fiances pour 2015 : Celui-ci préconise la disparition d'une dizaine de ces taxes... mais seulement 4 seront en fait concernées, pour une économie d'un montant de 5 millions d'euros. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !